Il est donc permis aux Méganticois d’espérer qu’il n’y aura plus de trains stationnés sur les rails, en haut de la côte à Nantes, comme ce fut le cas la funeste nuit du 5 juillet 2013.

Voie de contournement : le triage se fera au parc industriel de Lac-Mégantic

Il est donc permis aux Méganticois d’espérer qu’il n’y aura plus de trains stationnés sur les rails, en haut de la côte à Nantes, comme ce fut le cas la funeste nuit du 5 juillet 2013.

Les gouvernements du Canada et du Québec ont annoncé en fin d’après-midi mercredi, qu’ils s’engagent à soutenir la communauté de Lac-Mégantic à poursuivre les actions pour mener à bien le projet de voie de contournement ferroviaire, en collaboration avec Nantes, Frontenac et Lac-Mégantic. Ce soutien se traduira par le déplacement des activités ferroviaires de Nantes et Frontenac vers le parc industriel de Lac-Mégantic.

Ce sont le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, et le député de la circonscription de Mégantic, François Jacques, qui ont signé cette importante annonce, au nom également du ministre des Transports du Québec et ministre responsable de la région de l’Estrie, François Bonnardel.

On annonce également que le financement nécessaire des aménagements que ce déménagement implique viendra conjointement des gouvernements fédéral et provincial, à même l’entente de principe intervenue en 2018 pour la voie de contournement, qui stipulait une contribution du fédéral de 60 pour cent et de 40 pour cent pour le provincial. Les aménagements seront donc intégrés aux plans et devis du projet global.

« Le gouvernement du Canada et le gouvernement du Québec répondent ainsi aux demandes des citoyens et des maires de Lac-Mégantic, de Nantes et de Frontenac, tout en continuant de collaborer étroitement avec les intervenants provinciaux, municipaux et de l’industrie. Par cette nouvelle initiative, la sécurité de l’exploitation ferroviaire et du transport des marchandises dangereuses sera optimisée », signale-t-on dans le communiqué.

Le ministre des Transports du Canada, Marc Garneau, a déclaré que ce transfert « est une étape importante dans le projet de la voie de contournement. C’était une demande qui m’avait été faite par plusieurs membres des familles des victimes lors d’une rencontre l’année dernière, ainsi que par la communauté. Je suis très heureux de cette réalisation et nous continuerons de travailler avec les municipalités et les citoyens pour mener à bien cet important projet de reconstruction sociale. »

Enfin, le député François Jacques rappelle que les consultations « ont permis à la population d’exprimer clairement le souhait de déplacer les opérations ferroviaires de Nantes et de Frontenac vers le parc industriel de Lac-Mégantic. Par cette annonce, le gouvernement du Québec témoigne de son écoute et de sa solidarité auprès des Méganticoises et des Méganticois. »