Un an et demi après son annonce en grande pompe à Lac-Mégantic, le projet de construction d’une voie de contournement ferroviaire chemine avec le dépôt du rapport du BAPE au ministre de l’Environnement mercredi.

Voie de contournement : Le BAPE remet son rapport au ministre

L’attendu rapport du BAPE sur le projet de voie de contournement ferroviaire à Lac-Mégantic a été déposé au ministre de l’Environnement, mercredi, à l’échéance du délai prescrit.

Le ministre Benoit Charette devrait maintenant le rendre public au plus tard 15 jours après son dépôt, soit le 24 octobre, trois jours après les élections fédérales.

L’audience publique du Bureau d’audiences publiques en environnement s’était conclue à Lac-Mégantic le 17 juillet dernier, présidée par le commissaire Joseph Zayed. Pas moins de 45 mémoires avaient été déposés.

Le déplacement de la gare de triage dans le parc industriel de Lac-Mégantic avait notamment retenu l’attention durant l’exercice, puisqu’il n’était pas inclus dans le projet à l’étude par le BAPE même s’il apparaissait déjà comme une condition à l’acceptabilité sociale du tracé retenu.

Dans une analyse détaillée déposée le 6 septembre dans le dossier, on apprend d’ailleurs que l’aménagement de cette gare de triage coûterait environ 8 millions $.

Le coût des 12 km de voie de contournement ferroviaire, rappelons-le, a été évalué à 133 millions $, financé à 60 % par le gouvernement fédéral et à 40 % par le gouvernement provincial. 

La centralisation des activités de triage dans le parc industriel permettrait de cesser l’entreposage de wagons sur la voie d’évitement à Nantes, en haut d’une pente, où était stationné le convoi meurtrier en juillet 2013.

Clients consultés

La firme Ingénierie RIVVAL, qui a réalisé « l’analyse et la faisabilité des besoins en voies ferrées d’entreposage » pour le compte de Transports Canada, précise avoir consulté les clients potentiels du rail, soit Masonite, Duchesne, Logi-Bel, Tafisa, la Ville de Lac-Mégantic et Bestar, de même que l’équipe de Central Maine and Quebec Railway. Elle précise dans son rapport que « suite à des négociations tenues entre Transports Canada et le CMQR, une entente est intervenue à l’effet d’aller de l’avant avec ces installations lorsque la voie de déviation du centre-ville de Lac-Mégantic sera complétée ».

Au service des communications du BAPE, mercredi, on ne pouvait dire qu’elle sera l’impact de cette nouvelle analyse sur les étapes qui restent à franchir.

Le ministère de l’Environnement, précise-t-on, avait déjà indiqué, lors de la commission d’enquête du BAPE, que l’ajout éventuel de cette gare de triage serait traité comme un projet connexe à celui de la voie de contournement.

« L’évaluation environnementale qui est en cours ne serait pas remise en question ni même retardée si un déplacement de quelques mètres de la voie principale était nécessaire à cet effet, écrit à La Tribune la conseillère en communication Karine Lavoie. Par contre, pour un déplacement plus prononcé, il pourrait y avoir de courts délais. »

Les travaux de construction de la voie de contournement doivent débuter en 2021 et sa mise en service est prévue pour l’automne 2022.