Depuis le 1er octobre 2019, la vitesse sur la route 112 a été réduite à 70 km/h.

Vitesse diminuée sur la 112 : East Angus critique la décision du MTQ

La mairesse d’East Angus Lyne Boulanger déplore le fait que le ministère des Transports n’ait pas contacté la municipalité avant de prendre la décision de réduire la vitesse permise sur la route 112 à 70 km/h. Selon elle, cette nouvelle mesure entraînera d’autres problèmes, qui pourraient être réglés avec l’aménagement de deux voies supplémentaires.

Dans la foulée de l’accident qui a coûté la vie à deux jeunes hommes sur la route 112 à la hauteur du chemin Paul, le ministre Bonnardel a fait abaisser la limite de vitesse permise de 90 à 70 km/h sur un tronçon de six kilomètres qui mène à l’entrée d’East Angus, sans consulter ni aviser le conseil municipal. La mairesse a appris la nouvelle en même temps que ses citoyens. 

« Nous trouvons cela déplorable que le ministre ait pris une telle décision sans même nous consulter et demander notre avis, affirme d’entrée de jeu la mairesse. Le tronçon de six kilomètres sur lequel s’applique ce nouveau règlement mène directement à notre ville, cela aurait été la moindre des choses de nous avertir. Nous leur avons envoyé une lettre le 17 septembre et nous n’avons toujours pas obtenu de réponses, même si le ministre était à Sherbrooke jeudi. »

La mairesse soutient que la situation ne s’améliorera pas malgré cette nouvelle mesure. D’ailleurs, plusieurs citoyens ont fait parvenir des plaintes à la municipalité à cet effet. 

« On sent qu’il y a beaucoup plus de tension entre les automobilistes depuis l’entrée en vigueur de la diminution, il va y avoir une hausse des cas de rage au volant. J’ai vu des gens dépasser sur une ligne double à plusieurs reprises. Le rapport du coroner n’est même pas encore sorti. »

« Les roulières rendaient la situation dangereuse et elles ont été réparées depuis, la baisse de vitesse n’est qu’un pansement et déplace le problème, poursuit-elle. Si on veut vraiment que les accidents cessent, il faut installer des photo-radars et ajouter deux voies à la route. C’est un secteur qui est emprunté par des dizaines de milliers d’automobilistes chaque jour, ça ne serait pas un luxe. »

De plus, cette mesure qu’elle qualifie de réactive pourrait ralentir le développement du Haut-Saint-François. 

« La route 112 est l’accès rapide à plusieurs municipalités dans la MRC du Haut-Saint-François, la réduction de la vitesse est un élément supplémentaire qui réduit les possibilités au développement économique et résidentiel et cela n’est pas seulement pour East Angus, mais également pour les autres municipalités. Aujourd’hui, tout va très vite et le temps est compté. »