Valoris plaide non-coupable

Valoris, Claude Brochu et Odile Goulet ont tous enregistré un plaidoyer de non-culpabilité au palais de justice de Sherbrooke jeudi matin. Deux chefs d’accusation ont été déposés contre eux pour des contraventions alléguées à la Loi sur les pêches.

La comparution sommaire a permis de remettre le dossier au 24 mai.

À lire aussi: Deux accusations contre Valoris

300 000 $ d’avocats en sept ans pour Valoris

Il est reproché à Valoris, son ex-directeur général et son ex-directrice générale adjointe d’avoir rejeté ou permis le rejet dans l’environnement de matières nocives pour les poissons et d’avoir omis de se conformer à un ordre d’un inspecteur ou d’un agent des pêches.

Les événements en question se seraient produits entre mars 2014 et octobre 2016.

Selon la Loi sur les pêches, ces infractions sont passibles d’une amende minimale de 5000 $ pour une personne physique et de 25 000 $ pour une personne morale.