Vague de chaleur à prévoir

Claude Plante
Claude Plante
La Tribune
Les prochains jours s’annoncent chauds en Estrie. On parle même d’une canicule et d’indice humidex, ce qui n’est pas chose fréquente en mai.

Le mercure sera à la hausse, avec du temps ensoleillé jusqu’à vendredi, avertit Environnement Canada, qui diffuse un «bulletin météorologique spécial» depuis dimanche.

C’est un changement de masse d'air qui provoquera cette hausse des températures maximales qui devraient s'élever à entre 30 et 33 degrés Celsius mardi, mercredi et possiblement jeudi.

L'indice humidex correspondant variera de 35 à 38 degrés, ajoute-t-on.

Les minimums nocturnes devraient se situer à entre 18 et 22 degrés Celsius.

Du temps plus frais et des précipitations sont attendus pour la fin de la semaine.

Les normales pour ce temps-ci de l’année sont de 19 degrés le jour et de huit degrés la nuit.

On pourrait battre des records, mentionne André Cantin, météorologue chez Environnement Canada. En 2010 le 26 mai, il avait fait 29,6 degrés. Le 27 mai 2016, le mercure avait atteint 30,4 degrés. En 1978, le 28 mai, il avait fait encore plus chaud : 30,8 degrés.

«C’est tout un contraste avec le début  du mois de mai», fait-il remarquer, en soulignant qu’il a neigé en Estrie il y a deux semaines.

«On va être passé de l’hiver à l’été sans printemps», blague-t-il.