Vacances des Fêtes: la région a résisté aux caprices de la météo

Malgré une météo très variable, les deux semaines de congé des Fêtes ont amené un nombre de visiteurs égal ou supérieur à celui des années passées. Après avoir sondé plusieurs de ses membres, Tourisme Cantons-de-l’Est a pu dresser le bilan de cette saison qui vient de prendre fin.

Par exemple, le Musée de l’ingéniosité J. Armand Bombardier, à Valcourt, enregistre une augmentation de 15 % de son achalandage du temps des Fêtes par rapport à l’année dernière. Le Musée des beaux-arts de Sherbrooke a triplé son achalandage de la période correspondante de 2017. La programmation de plusieurs activités et l’exposition des œuvres de Paul-Émile Borduas ont contribué à ce succès, ajoute-t-on dans un communiqué de presse.

À lire aussi: Les touristes font fi de la pluie à Magog

La palme revient au Zoo de Granby qui a connu une période des fêtes record avec près de 25 000 visiteurs ce qui représente une augmentation de 120 % sur trois ans.

Dans les stations de ski, la neige abondante du début de saison, la capacité d’enneigement accrue et l’efficacité de la machinerie pour l’entretien des pistes ont permis aux stations d’offrir des conditions de qualité. Les températures douces ont encouragé les amateurs de glisse ainsi que de nombreux débutants à se présenter aux montagnes. Tous les centres affichent une hausse des abonnements, souligne l’organisme.

Ski Mont Orford enregistre une hausse d’achalandage de 25 % durant cette période, une augmentation de 17 % des revenus et 56 % de cours de plus à l’école de glisse. Au Mont Owl’s Head, l’ouverture tardive a influencé l’achalandage, mais les propriétaires se disent satisfaits des résultats qui rejoignent leurs attentes. 

À Bromont, montagne d’expériences la nouvelle remontée hybride, mise en service juste avant les Fêtes, a attiré son lot de curieux. La station affiche une augmentation de 5 %. Du côté du Mont Sutton, on a enregistré une légère baisse à la billetterie.

L’achalandage était à la hausse de 12 % au parc national du Mont-Orford, seul endroit à proximité de Montréal où les pistes de ski de fond étaient travaillées et offraient une glisse de qualité. Le parc national du Mont-Mégantic a connu un achalandage record avec une hausse de 40 % alors que l’hébergement est stable avec un taux d’occupation de 98 %.

Le Parc régional du Mont-Ham a aussi connu un achalandage record avec une augmentation de plus de 70 % par rapport à 2017, même chose du côté du Parc d’environnement naturel de Sutton (PENS) qui enregistre une hausse de fréquentation de
50 % par rapport à l’an dernier.

Sur les pentes de ski, dans les parcs et à certains hôtels, le nombre de visiteurs ontariens et américains était à la hausse. Ski Mont-Orford signale d’ailleurs une hausse de 15 % de cette clientèle. Le parc national du Mont-Orford constate une hausse, surtout des visiteurs américains et beaucoup de Français.

Avant les Fêtes, les réservations dans les hôtels de la région étaient excellentes. Malgré quelques annulations, les hébergements de la région de Bromont, Sutton et de Memphrémagog ont connu un excellent temps des fêtes. À titre d’exemple, le Château Bromont enregistre une période de vacances record du taux moyen d’occupation alors que l’Espace 4 Saisons, situé à Orford, affichait complet durant deux semaines. Le Manoir Hovey de North Hatley et Le Ripplecove Hôtel Spa sur le lac d’Ayer’s Cliff ont également affiché complet durant ces deux semaines.