Directrice du marketing et de l’approvisionnement au Groupe Cogir, Brigitte Pouliot était présente à Magog, mercredi, pour le dévoilement du nouveau « service d’autopartage » offert à la résidence Memphrémagog. On l’aperçoit en compagnie de la résidente Anne-Marie Archambault et du directeur général de la résidence magogoise, Benjamin Demelin.

Une voiture électrique pour les aînés

La résidence pour aînés Memphrémagog a décidé d’en offrir un peu plus à sa clientèle. Une automobile électrique est mise à la disposition de ses résidents possédant un permis de conduire valide.

Le véhicule acquis par la résidence Memphrémagog, qui est membre du Groupe Cogir, est une Chevrolet de modèle Bolt entièrement électrique. Elle est dotée de quelques caméras, d’un système de géopositionnement par satellite (GPS) ainsi que d’un appareil permettant au conducteur de communiquer avec la résidence en tout temps.

Directrice du marketing et de l’approvisionnement au Groupe Cogir, Brigitte Pouliot souligne que les caméras du véhicule permettront d’enregistrer des images potentiellement utiles en cas de problème. « C’est un peu le principe de la boîte noire comme sur les avions. Par exemple, on pourrait se servir des enregistrements vidéos dans un cas d’accident », note-t-elle.

Le GPS, quant à lui, a une double utilité : il aide le conducteur à suivre l’itinéraire qu’il avait prévu emprunter tout en offrant des informations de localisation au personnel de la résidence lui-même.

Le Groupe Cogir a jusqu’à présent acheté une dizaine de voitures pour les résidences de son réseau. L’entreprise considère que sa nouvelle flotte de véhicules plaît à ses clients.

« Plusieurs de nos résidents sont autonomes et ont leur permis, note Brigitte Pouliot. Les autos qu’on a sont très utilisées de façon générale. Certains ont même laissé aller leur voiture en raison du nouveau service qu’on leur propose. »

Chauffeurs bénévoles

Mme Pouliot souligne que les personnes sans permis de conduire auront également la possibilité de se déplacer avec la Chevrolet Bolt de la résidence Memphrémagog. « On a des chauffeurs bénévoles — surtout des messieurs souhaitant s’occuper — qui sont prêts à aider les résidents sans permis », explique Mme Pouliot.

Et si Cogir a choisi une voiture électrique, ce serait pour se comporter « en bon citoyen corporatif » et séduire les enfants et petits-enfants de ses clients, qui sont parfois friands de ce type de véhicule.

Habitant à la résidence Memphrémagog, Rose-Yvonne Bergeron a déjà l’intention d’utiliser la nouvelle Bolt. « Je pense vendre ma propre voiture à cause de l’hiver principalement. Je trouvais ça extravagant comme idée d’acheter une auto pour les résidents, mais ça a bien du sens dans le fond », dit-elle.