Aucun amateur n’a demandé un remboursement même si la partie a débuté avec 80 minutes de retard en raison d’un bris à l’autocar des Lions.

Une victoire des Cantonniers signée Alexandre Doucet

Encore et toujours le prolifique Alexandre Doucet! Le deuxième but du match de Doucet à 11 minutes 50 secondes de la prolongation a propulsé les Cantonniers de Magog vers une victoire de 4-3 sur les Lions du Lac St-Louis dans le premier match de la finale quatre de sept de la Ligue midget AAA du Québec disputé devant près de 1200 spectateurs à l’aréna de Magog.

Avant son but gagnant, nombreux sont ceux qui croyaient que Doucet avait réglé le cas des Lions lorsqu’il a doublé l’avance des Cantonniers dans la 14e minute de jeu du dernier tiers. C’était mal connaître les tenaces Lions qui n’avaient pas l’intention d’effectuer un voyage blanc.

Robert Orr et Matt Choupani ont alors ramené les deux clubs à la case départ. Choupani a enfilé le but égalisateur avec 52 secondes à écouler au troisième tiers. Bien malin celui qui pouvait prédire l’issue de cette partie qui a tenu en haleine les amateurs du début à la fin. Tous étaient encore collés à leur siège lorsque Doucet a joué les héros. Aucun amateur n’a demandé un remboursement même si la partie a débuté avec 80 minutes de retard en raison d’un bris à l’autocar des Lions. L’attente en valait le coup quand on pense au spectacle offert par les deux finalistes.

Les Cantos frappent les premiers

Les Cantonniers avaient obtenu les deux premiers buts de la partie. Des réussites d’Isaac Belliveau sur un retour de lancer et Tristan Roy en faisant dévier un tir alors qu’il était bien installé devant le cerbère Devon Levi.

Le défenseur Isaac Belliveau a disputé un match colossal pour les gagnants. En plus de son but, Belliveau a habilement préparé ceux de Roy et Doucet, son premier. Il a été solide également dans son territoire.

Les Cantonniers ont ralenti après le premier but des Lions qui est venu du bâton de Dovar Tinling. Les Lions ont alors exploité leur vitesse au maximum pour embouteiller les Cantonniers dans le fond de leur territoire.

La troisième période a été mieux partagée, exception faite lors de la poussée de deux buts des Lions dans les dernières minutes. En prolongation, les troupiers de Félix Potvin avaient eu la chance de mettre fin au match avant le but gagnant de Doucet lorsqu’ils ont pu déployer leur attaque à cinq à la suite d’une punition des Lions pour avoir eu trop de joueurs sur la glace. Ils ont été blanchis sur cette séquence, mais les Cantonniers ont néanmoins réussi deux de leurs buts en avantage numérique.

Une leçon à tirer

Dans le vestiaire des vainqueurs, les joueurs estimaient qu’ils avaient une leçon à titrer de cette première partie. « Les Lions sont une équipe opportuniste. Ils n’ont pas besoin de beaucoup d’espace pour nous faire mal. On a mal travaillé en fin de troisième période après notre troisième but. Chose certaine, le retour d’Edouard (Cournoyer) dimanche va nous aider. Contre une équipe comme les Lions, il faut jouer avec six défenseurs », a confié Belliveau,

« C’est décevant de laisser filer une avance de deux buts comme on l’a fait, mais bon on a été en mesure de se ressaisir. Le momentum a changé souvent de camp. Il faut jouer avec plus de constance », a déclaré l’homme des grandes occasions qui a reçu le disque de Zachary Michaud sur son but gagnant.

 Félix Potvin parlait de son côté de la mauvaise gestion de partie de ses protégés. « On a causé trop de revirements. On a mal géré certaines situations. Nous sommes en finale et il faut définitivement faire mieux. C’est un sérieux avertissement que les Lions viennent de nous envoyer. Il reste que nous avons trouvé le moyen de gagner. On a quand même eu de bons moments. »

Les deux gardiens Devon Levi des Lions et olivier Adam des Cantonniers ont affronté des tirs de qualité tout au long de la partie. 42 arrêts pour Levi et 36 pour Adam. Fait inusité, les deux gardiens appartiennent à l’Armada de Blainville-Boisbriand dans la LHJMQ.

En vitesse

- Il ne restait pas beaucoup de sièges vides pour cette rencontre. On franchira certainement les 1 200 spectateurs dimanche pour la deuxième partie de la finale à 13 h 30 à l’aréna de Magog. Après une partie aussi chaudement disputée, du jeu spectaculaire, les amateurs voudront être au rendez-vous pour le deuxième épisode de cette finale.

- Les amateurs de hockey de Magog qui n’avaient pas vu les Lions du Lac St-Louis en saison savent maintenant de quel bois cette équipe se chauffe. Les Malatesta, Tinling, Choupani, Duchesne et compagnie sont des joueurs explosifs avec une habilité peu commune. 

- Alexandre Doucet aurait pu terminer la partie avec quatre buts. Il a raté deux excellentes chances plus tôt dans la partie. Doucet totalise maintenant 15 buts en 12 joutes éliminatoires.

- Le président de la ligue Yannick Lévesque assistait à la rencontre.

- Vous vous souvenez des mises en échec de Denis Gauthier dans la Ligue nationale? Son fils Kaylen en a en a servi une à la sauce paternelle en seconde période. Cela lui a toutefois coûté une visite au cachot.

- Le joueur affilié Gabriel Fontaine a encore une fois rendu de fiers services aux Cantonniers tout au long de la partie.

- Tristan Roy est devenu un spécialiste des tirs déviés. Avec son gabarit imposant, Roy se place devant le filet adverse et redirige habilement les passes de ses coéquipiers. Il a marqué plusieurs buts de cctte façon dans les présentes séries.