Une touche française dans le centre-ville de Lac-Mégantic

Lac-Mégantic profitera à nouveau de la collaboration d’étudiants universitaires de France et du Québec pour peaufiner la vision et les idées entourant la reconstruction de son centre-ville dévasté depuis le drame ferroviaire de 2013.

Du 29 octobre au 8 novembre, 10 étudiants de l’École nationale supérieure d’architecture de Lyon, en France, et trois étudiants québécois de l’Université du Québec à Montréal, l’institution qui devient la nouvelle collaboratrice aux Ateliers du lac, créés en 2016, viendront à Lac-Mégantic puiser l’inspiration nécessaire pour leurs travaux entourant leurs projets de fin d’année académique. Ils proposeront ainsi des avenues et des idées concrètes pour la reconstruction de Lac-Mégantic, en imaginant le nouveau visage que pourrait avoir la ville pour se renouveler.

Des ateliers, échanges, expositions, présentations, rencontres et déplacements sur le territoire sont ainsi prévus pour le cheminement de ces étudiants, même des dialogues avec la communauté et différents acteurs du milieu pour arriver à leurs fins. Leurs travaux donneront vie à une exposition animée, le 2 novembre au Centre sportif Mégantic, permettant aux citoyens de découvrir les projets de la cohorte des étudiants de 2018-2019 des Ateliers du lac.

« Cela nous permet d’avoir un regard nouveau sur la vision du développement et la reconstruction du centre-ville, avec des projets plus approfondis. Auparavant, nous donnions un mandat aux étudiants, ce qui n’est plus le cas. Chacun d’eux détermine ce qu’il a envie de nous proposer selon un thème choisi par leur université. C’est pour nous une belle collaboration étudiante », se réjouit Julie Morin, mairesse de Lac-Mégantic.

Par ailleurs, cinq des six conseillers et la mairesse Morin participeront au colloque annuel du Défi 2025, qui aura lieu au Club de golf du lac Mégantic le 29 octobre prochain. Rappelons que des intervenants du développement régional ont formé un comité qui vise à prendre des mesures pour attirer 2025 résidants de plus dans la MRC du Granit d’ici à l’année 2025, principalement pour contrer les effets néfastes de la pénurie de main-d’œuvre dans la région.

« En tant que ville-centre, Lac-Mégantic se doit d’être un leader. Il faut y croire et que chaque municipalité fasse sa part, évidemment. Mais notre part est plus grande, il nous faut attirer davantage ici, nous nous devons de participer et réaliser concrètement ce que l’ensemble des acteurs fait, dans tous les aspects de l’activité économique. La réussite de l’attractivité passe par l’ensemble des facteurs pour les nouveaux arrivants », assure Julie Morin.

Finalement, lors de sa dernière assemblée régulière, le conseil municipal de Lac-Mégantic a exprimé sa volonté d’accueillir les citoyens de La Patrie qui se sont montrés intéressés à profiter des services de la Médiathèque Nelly-Arcan, dans le cadre d’une entente intermunicipale.

« Il n’y a pas encore d’entente, car rien n’est encore décidé, mais nous souhaitons élargir l’accès à ces infrastructures afin de favoriser le développement régional, comme nous l’avons signifié dans la résolution officielle à ce sujet. Si le conseil municipal de La Patrie décide de donner suite à une entente que nous allons lui proposer, leurs citoyens pourraient bénéficier des services de la Médiathèque Nelly-Arcan aux mêmes conditions que celles consenties aux résidents de Lac-Mégantic », conclut la mairesse de Lac-Mégantic.