Le projet d’agrandissement de la station-service Ultramar, située à l’angle des rues Principale et Saint-Patrice à Magog, a créé certains débats. Mais il semble que la facture visuelle de l’ensemble plaise finalement à de nombreuses personnes.

Une station-service qui confond les sceptiques

Le projet d’agrandissement de la station-service Ultramar, à l’angle des rues Principale Ouest et Saint-Patrice Ouest à Magog, a créé des débats dans cette municipalité ces dernières années. Mais le résultat récemment livré par le promoteur, l’entreprise Estridev, a fait taire une partie des critiques.

« Les commentaires que j’ai eus jusqu’à maintenant par rapport à la station-service sont positifs. Les gens aiment la bâtisse. Ils trouvent que c’est propre et beaucoup mieux que ce qu’il y avait au même endroit avant », dit le propriétaire d’Estridev, Pierre Bolduc.

À LIRE AUSSI: La SQDC s’installera sur la rue Principale à Magog

Sur les terrains mis à profit par le promoteur, on retrouvait notamment un garage de mécanique automobile ainsi qu’un immeuble abandonné ayant longtemps abrité un dépanneur. Ces deux éléments ont aujourd’hui disparu. Leur présence à cet endroit contribuait sans doute à amoindrir le cachet du secteur.

« Il nous reste encore de l’aménagement paysager à faire autour de la station-service. Ça devrait encore améliorer l’aspect visuel du projet », ajoute Pierre Bolduc.

Longtemps opposée à l’agrandissement de la station-service Ultramar, la conseillère municipale Nathalie Pelletier est elle-même forcée d’admettre qu’Estridev a réalisé du beau travail.

« Je dois dire que l’intégration architecturale de la station-service est réussie. À cause de ses couleurs, on l’oublie presque dans le paysage. Je suis capable de le reconnaître », indique Mme Pelletier, laquelle représente notamment les citoyens du secteur du centre-ville de Magog.


« La station-service a un look épuré et propre. »
Vicki-May Hamm

Pour recouvrir les locaux commerciaux de sa station-service, Estridev a choisi d’utiliser des matériaux de revêtement qui sont quasi identiques à ceux que l’on retrouve à la place Tourigny, située à la même intersection.

La mairesse d’accord

Mairesse de Magog, Vicki-May Hamm confie également que les commentaires émis par les citoyens, concernant la nouvelle construction, sont globalement « bons ».

« La station-service a un look épuré et propre. Elle est bien intégrée à son environnement au plan architectural. Même sur le plan de l’affichage, c’est intéressant », déclare-t-elle.

Rappelons que le conseil municipal a refusé pendant des années qu’une station-service plus grande soit construite à cet endroit. Les opposants au projet soutenaient qu’il n’était pas souhaitable, pour des raisons esthétiques, de réaliser un tel projet à l’entrée ouest de la ville de Magog, où des dizaines de milliers de touristes circulent tous les ans. Cet argument avait également été avancé lors de la construction de la place Tourigny.

Mercredi, la Société québécoise du cannabis a quant à elle annoncé qu’elle implanterait une de ses succursales à l’intérieur de locaux commerciaux bâtis par Estridev à l’angle Principale — Saint-Patrice.