La maison située au 53, rue Suzanne, a été la proie des flammes vendredi soir. La demeure est une perte totale.

Une résidence rasée par le feu à Magog

Deux Magogois ont vu leur maison entièrement détruite, vendredi soir, après que le poêle à bois de la résidence n’ait pas pu contenir les flammes qui devaient veiller sur la maisonnée.

Vers 18 h 36, vendredi soir, le Service de sécurité incendie de la Ville de Magog a été appelé à se rendre au 53, rue Suzanne. Une flamme aperçue dans la cuisine de la résidence avait alarmé les deux personnes occupant la maison.

Selon le chef aux opérations du Service de sécurité incendie de la Ville de Magog, Martin Pomerleau, ce serait un bris d’installation ou un défaut relié au poêle à bois, situé dans le sous-sol de la maison, qui serait en cause de l’incendie.

Une fois arrivés sur les lieux, les pompiers ont procédé à l’évacuation des occupants. Heureusement, personne n’a été blessé.

Le combat de près de cinq heures n’a cependant pas été de tout repos. L’absence de couverture du secteur par un réseau aqueduc a notamment forcé le service à faire appel aux pompiers du canton d’Orford et de Saint-Denis-de-Brompton, qui ont apporté des camions-citernes en renfort.

Une équipe s’est également affairée à déplacer une quantité importante de propane qui se trouvait derrière le bâtiment, soit près de 500 lb.

Le feu s’étant répandu dans la structure et dans l’entretoit, menaçant de se faire s’écrouler le toit, les pompiers ont rapidement dû se mettre à combattre l’incendie de l’extérieur.

Les opérations, qui ont impliqué 30 pompiers en tout, ont cessé vers 23 h 13. La demeure, évaluée à environ 300 000 $, est irrécupérable.

Les deux résidents seraient actuellement hébergés par des proches.