Claude Forgues, dans Sherbrooke, Monique Allard, dans Brome-Missisquoi et David Benoit, dans Compton-Stanstead, ont tour à tour dévoilé leur plateforme locale mardi matin.

Une pluie d’engagements locaux pour le Bloc

Trois candidats du Bloc québécois de la région de l’Estrie ont procédé à plusieurs engagements locaux mardi matin. Claude Forgues, dans Sherbrooke, David Benoit, dans Compton-Stanstead, et Monique Allard, dans Brome-Missisquoi, ont tour à tour dévoilé leur plateforme locale.

Dans Sherbrooke, Claude Forgues a mis l’accent sur le logement social. Il promet « d’exiger le transfert d’argent sans condition des sommes d’argent allouées aux logements sociaux afin que le gouvernement du Québec s’en serve pour bonifier les programmes existants. » 

« Le problème c’est que le fédéral arrive avec ses gros sabots alors que le Québec a déjà ses programmes, précise-t-il. Tout ça, ça complique, ça retarde et ça coûte cher. À Sherbrooke ça peut prendre jusqu’à une année avant que les gens aient droit à du logement social. Chaque année, les organismes communautaires de logement sont obligés de se mettre à genoux pour avoir des logements. »

M. Forgues a aussi vanté le principe des coopératives d’habitation.

« Ça peut aussi vouloir dire des coopératives d’habitation où le trois quarts des gens sont des gens ordinaires et l’autre quart sont des gens subventionnés. Et quand une personne règle son problème de logement, on la sort de la pauvreté. »

Agriculture et chemin de fer

David Benoit, candidat dans Compton-Stanstead, s’engage quant à lui à ne pas supporter un budget qui ne propose pas les pleines compensations financières promises aux agriculteurs. 

« Même les gens qui ne sont pas dans le milieu agricole m’ont interpellé. On sent de la détresse psychologique dans les rangs. On voit des gens avec de grosses pertes de revenus et ça les préoccupe énormément. On veut aussi qu’il n’y ait plus de brèches futures dans le système de gestion de l’offre. On a besoin de ce système et il fonctionne. »

S’il est élu, M. Benoit exigera aussi que l’état des rails de chemin de fer soit considérablement amélioré dans la région.

« Ça préoccupe tout le monde, dans la circonscription énormément de villes et villages sont traversés par un chemin de fer. Tout le monde a peur d’être le prochain Lac-Mégantic. »

Train et qualité de l’eau

De son côté, la candidate du Bloc dans Brome-Missisquoi, Monique Allard, assure que le projet de train Sherbrooke-Montréal sera une priorité pour le Bloc en Estrie.

Mme Allard a aussi promis de déposer un projet de loi qui donnera des moyens concrets à l’entente bilatérale Canada-USA pour faire en sorte que la qualité de l’eau potable en provenance des lacs frontaliers soit améliorée.

« On va déposer un projet de loi qui va avoir des dents, un projet de loi qui va donner des amendes sévères à l’État ou la province qui ne respecte pas notre eau. »