André Durocher pose devant sa nouvelle maison à Saint-Georges-de-Windsor, qui remplace celle qu'il avait dû faire incendier suite à une contamination de la mérule pleureuse.

Une nouvelle maison pour Noël pour le couple de St-Georges

Ginette Demers et André Durocher ont pendu la crémaillère dimanche à leur nouvelle résidence à Saint-Georges-de-Windsor en présence de 70 membres de leur famille.
Le couple célébrait son Noël de belle façon, grâce à Chantal Lacroix, de l'émission de télé On efface et on recommence, et d'une armée de bénévoles et de généreux donateurs. Jeudi dernier, le couple a reçu les clés de sa nouvelle demeure, entouré des entrepreneurs qui ont bénévolement réalisé la maison de leurs rêves, de l'équipe de Chantal Lacroix et de quelques proches. Un seul mot exprimait leur émerveillement : wow!
Le couple avait vu sa maison incendiée volontairement en raison d'une infestation à la mérule pleureuse. Il a dû quitter sa propriété en n'apportant que ses vêtements et la vaisselle. Tout le reste a été livré aux flammes afin d'éviter une éventuelle nouvelle contamination. La maison de 160 ans fut réduite à un tas de débris détruisant toute trace de la mérule pleureuse, ce champignon dévastateur surnommé « le cancer du bâtiment ».
Le couple Durocher-Demers se retrouvera comme promis pour Noël dans cette nouvelle maison adaptée à ses besoins grâce à l'équipe de Chantal Lacroix, de l'émission On efface et on recommence, et surtout par la coopération volontaire d'entreprises et de fournisseurs, qui ont réalisé les divers travaux sous la coordination du Groupe BrimkO de Sherbrooke. La valeur réelle de la nouvelle construction dépasse les 300 000 $.
« C'est encore plus qu'espéré. Ce qui me surprend le plus, c'est la grande générosité des gens qui, pour la plupart, ne nous connaissaient même pas ou si peu. Nous aurions aimé les rencontrer tous, remercier individuellement tous les travailleurs, fournisseurs, qui y ont contribué », faisait part André Durocher dimanche alors qu'il se préparait à accueillir sa famille et celle de sa conjointe, Ginette Demers, lesquels ont largement contribué à recueillir 27 000 $ pour mener ce rêve à la réalité.
Le couple avait préparé un plan de cette nouvelle résidence, mais les coûts engendrés rendaient la réalisation impossible. « À notre grande surprise, 90 % du plan original a été suivi, les améliorations apportées conviennent parfaitement à nos besoins. La maison est sur un seul étage, adaptée pour mes déplacements en fauteuil roulant. Toutes les pièces sont meublées et l'ensemble des commodités est adapté. Même le garage est tellement remarquable que je n'ai pas encore osé y mettre ma camionnette. » Se déplaçant en fauteuil roulant, M. Durocher est paraplégique depuis un accident de moto en 1981.
Durant la construction, le couple était logé gratuitement pendant deux mois aux Résidences Soleil de Sherbrooke. Mme Demers y réside encore pour quelques jours, incommodée par un virus. Elle rejoindra son conjoint dans les prochains jours à leur nouvelle maison. « L'équipe de Chantal Lacroix a été extraordinaire pour nous et Chantal a tout fait pour nous rendre la vie heureuse à nouveau. C'est une personne vraiment sympathique et chaleureuse », a-t-il mentionné. La diffusion de l'émission est prévue en mars.
Seul bémol : les débris de la maison incendiée sont restés sur place, puisque aucun site d'enfouissement n'a voulu les prendre à ce jour. La députée Karine Vallières a été contactée afin de tenter de trouver une solution.
Du désespoir à l'heureux dénouement, le couple Durocher-Demers vivra dans quelques mois un autre grand événement. Après 30 ans de vie commune, ils viennent de célébrer leurs fiançailles et s'uniront lors d'un mariage religieux, suivi d'une réception champêtre l'été prochain.