Une nouvelle portion de la rue Principale, à Magog, a été asphaltée jeudi. Le chantier en cours, au centre-ville de Magog, se déroule rondement selon les autorités municipales.

Une intersection majeure fermée au centre-ville de Magog

Une intersection majeure, au centre-ville de Magog, sera inaccessible pendant environ un mois à compter de mercredi prochain afin de permettre la poursuite des travaux en cours dans ce secteur depuis avril dernier.

Ingénieur à la Ville de Magog, Michaël Laguë a annoncé jeudi que l’intersection Principale-Sherbrooke sera fermée à la circulation automobile durant plus ou moins quatre semaines. « On demande aux gens de faire preuve de patience », a-t-il lancé du même souffle.

Les conduites souterraines se trouvant au croisement des deux rues seront notamment remplacées. On enfouira de plus les fils accrochés aux poteaux téléphoniques à cet endroit.

Un détour par les rues Saint-Pierre et Saint-Patrice sera notamment mis en place pour la durée des travaux à cette intersection. La Ville de Magog souligne cependant que les stationnements municipaux existant dans le secteur demeureront accessibles via Saint-Patrice.

Bien sûr, les travaux entrepris au centre-ville ont fait des mécontents. Mais la municipalité assure qu’ils se déroulent rondement et que l’échéancier est respecté. « Ils sont réalisés à 60 pour cent. Tout ce qui s’appelle pose de conduites pour les égouts et l’aqueduc sera fini en septembre. Et le chantier s’arrêtera au plus tard au début de décembre pour reprendre au printemps pour quelques semaines », note M. Lagüe.

Notons qu’un cinq à sept, organisé en collaboration avec la Chambre de commerce Memphrémagog, aura lieu le 12 septembre au parc des Braves. Le grand public pourra alors rencontrer les concepteurs du projet et effectuer une visite guidée du chantier.

La navette

Mise en place afin de faciliter l’accès au centre-ville de Magog, la navette reliant le stationnement du Moulin au parc des Braves n’a pas donné les résultats escomptés, de sorte que la Ville a décidé de mettre un terme aux activités de celle-ci plus rapidement que prévu.

Le service de navette prendra fin le 8 septembre. On s’attend à ce que les gens soient nombreux à emprunter la navette lors de la Fête des vendanges Magog-Orford, mais on croit qu’après cet événement le besoin ne sera tout simplement plus là.

« Le service de navette avait été demandé par les commerçants, qui avaient peur que l’accès au centre-ville soit difficile et qu’il manque de stationnement sur place. Cette mesure devait nous coûter 40 000 $, mais on effectuera des économies finalement puisqu’on l’arrêtera plus tôt », révèle la directrice des communications et des technologies de l’information à la Ville, Claudia Fortin.

Des impacts

Propriétaire du restaurant Mam’zelle Pub au centre-ville de Magog, Roxanne Lemay reconnaît que les recettes de son commerce ont beaucoup diminué entre avril et août cette année.

« On a eu une baisse significative de nos revenus au cours de cette période-là. Par contre, quand les trottoirs ont été livrés dans notre coin, ça a été la manne. Ça fait d’autant plus de bien que nos clients sont de meilleure humeur maintenant. Ce que je constate aussi, c’est que le concept du projet au centre-ville est magnifique. Il était temps qu’on accomplisse ce genre de chose », affirme Mme Lemay.

Pour sa part propriétaire du commerce Le Fou du roi, Michel Grisé note toutefois que bon nombre de commerçants n’ont pas terminé leur traversée du désert.

« Pour certains, ça va mieux. Mais ce n’est pas beau et rose pour tout le monde », a-t-il mentionné à l’occasion du point de presse tenue par la Ville jeudi.