La compagnie Bitfarms a amorcé la transformation d'un bâtiment de 2000 mètres carrés, situé dans le parc industriel à Magog, afin d'en faire un site de calcul équipé de nombreux et puissants ordinateurs.

Une entreprise spécialisée dans la cryptomonnaie veut s'implanter à Magog

Une entreprise qui fait de bonnes affaires grâce au Bitcoin, une monnaie numérique qui a défrayé la manchette récemment, est en voie de s'implanter dans le parc industriel, à Magog.

Sur place, la compagnie Bitfarms a amorcé la transformation d'un bâtiment de 2000 mètres carrés afin d'en faire un site de calcul équipé de nombreux et puissants ordinateurs fonctionnant selon le concept du blockchain, une technologie extrêmement prometteuse aux yeux de plusieurs.

Bitfarms affirme qu'elle n'est pas en mesure, pour le moment, d'indiquer combien de personnes elle engagera à Magog au total. Par contre, on sait que l'entreprise a notamment besoin de techniciens, d'ingénieurs et d'électriciens pour exploiter ses différents sites de traitement de données.

« On requiert un certain savoir-faire qui n'existait pas au Québec, indique Bahador Zabihiyan, directeur des relations publiques de la PME. On formera les gens qui travailleront à notre site de Magog. »

Fondée au Québec il y a moins d'un an, Bitfarms prend de l'expansion à vitesse grand V. La PME emploierait 80 personnes et pourrait « en embaucher 300 de plus d'ici décembre 2018 », selon Pierre-Luc Quimper, un de ses cofondateurs.

Dans un message courriel envoyé par l'entreprise, M. Quimper affirme que la PME « bâtit de la puissance de calcul grâce à l'énergie hydroélectrique propre du Québec. » La compagnie possède des installations à Saint-Hyacinthe, Cowansville et Farnham, entre autres.

La Tribune a tenté de savoir si Bitfarms avait l'intention de s'implanter ailleurs en Estrie. « Nous regardons plusieurs endroits différents pour créer de nouveaux sites », s'est contenté de répondre Bahador Zabihiyan.