Le viaduc permettant de passer de la 55 à la 10 en direction ouest a été démoli durant la nuit de mardi à mercredi et sera bientôt reconstruit.

Une démolition de viaduc tout en minutie

Les travailleurs affectés à la démolition d’un des deux viaducs situés à la jonction des autoroutes 10 et 55 n’ont pas chômé durant la nuit de mardi à mercredi.

Six pelles de démolition étaient à l’œuvre autour du viaduc en question, lequel permettait de passer de la 55 à la 10 en direction ouest. Grâce à elles, la majeure partie de l’ouvrage routier était disparu tôt mercredi matin.

« On a mis les moyens pour éviter de fermer l’autoroute 10 trop longtemps pour ces travaux. L’objectif était qu’en une nuit le pont soit démoli presque entièrement. Au cours des prochains jours, il ne restera plus que les piles à retirer aux deux extrémités du pont », indique Nomba Danielle, porte-parole du ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des Transports du Québec.

Les travaux ont été effectués par la compagnie Construction Longer. Cette dernière a remporté l’appel d’offres lancé afin de dénicher l’entreprise qui se chargerait de la démolition du viaduc et de sa reconstruction au cours des prochains mois. Le contrat qu’elle a obtenu est d’une valeur de 4,1 millions $.

Selon les informations transmises par le Ministère, le béton de l’ancien viaduc sera concassé et réutilisé lors de la reconstruction de l’infrastructure. Le métal de la structure, quant à lui, sera recyclé d’une autre façon.

La décision de reconstruire ce viaduc a été prise dans la foulée d’une inspection ayant démontré que l’ouvrage, créé en 1965, « arrivait en fin de vie utile ».
Pour s’assurer que le public ne courait aucun danger, une des deux voies sur l’ouvrage avait été fermée à la circulation. On s’assurait ainsi de respecter la capacité portante résiduelle de la structure. « La sécurité des usagers de la route n’a jamais été compromise », assure Dominique Gosselin, conseillère en communications au ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports.

Un détour

La reconstruction de l’infrastructure s’échelonnera sur plusieurs mois. Le Ministère croit que les travaux se poursuivront jusqu’en novembre. Dans l’intervalle, les automobilistes sont invités à emprunter l’itinéraire de détour suggéré, qui ne concerne que les gens voulant passer de la 55 à la 10 en direction ouest.
Puisque de nombreux vacanciers roulent sur l’autoroute 55 en saison estivale, on pourrait craindre l’apparition de certains problèmes de circulation au cours de l’été. Mais le Ministère semble peu inquiet à ce sujet.

« Grâce aux informations qui sont disponibles sur Québec 511, les automobilistes ont la possibilité de mieux planifier leurs déplacements. C’est une chose qui aide beaucoup dans des cas semblables », fait valoir Mme Gosselin.