Une dame âgée met en échec les projets de cambrioleurs

Une septuagénaire a mis en échec les projets de deux cambrioleurs qui venaient d’entrer par effraction dans une résidence de Magog.

Mercredi avant-midi, en se présentant à la maison dont elle avait la garde pendant l’absence de sa voisine, elle a remarqué qu’une fenêtre avait été fracassée. En pénétrant à l’intérieur, la dame a surpris les deux hommes.

L’événement s’est produit sur le chemin Milletta, près de la sortie 115, signale Mickaël Laroche, agent des relations aux médias à la Régie de police de Memphrémagog (RPM).

«La dame a immédiatement communiqué avec le service de police et a fourni une excellente description des suspects», mentionne M. Laroche.

«Grâce à cela et aux observations des patrouilleurs, les cambrioleurs ont été localisés peu de temps après, alors qu’ils quittaient les lieux d’une résidence sur la route 112 à Magog, un endroit qu’ils venaient tout juste de cambrioler.»

Les policiers ont mis la main au collet des voleurs grâce à la vigilance d’une citoyenne, ajoute-t-il. Les suspects sont des hommes de 21 et 23 ans, de Waterloo.

«Ils ont collaboré à leur arrestation et ont par la suite été interrogés par nos enquêteurs. Après analyse du dossier, il a été déterminé que les individus avaient fait trois introductions par effraction au cours de la matinée de mercredi sur le territoire desservi par la RPM», raconte Mickaël Laroche.

«Ils étaient à la recherche d’argent, de bijoux, d’objets électroniques et d’alcool. Les suspects pourraient également être reliés à d’autres dossiers similaires survenus sur le territoire de la Sûreté du Québec. L’enquête est en cours.»

Les individus doivent faire face à des accusations d’introduction par effraction, de vol, de possession d’outils de cambriolage et de port de déguisement. De plus, l’homme de 23 ans, qui possède un bon passé judiciaire, sera accusé de bris de probation imposée à la suite de dossiers similaires.

Le suspect de 21 ans, quant à lui, se verra ajouter des accusations de possession d’arme prohibée et de possession de stupéfiants. «Il avait avec lui du poivre de Cayenne et une petite quantité de résine de cannabis. Ce dernier n’avait aucun dossier criminel», note le porte-parole de la RPM.