De nombreux producteurs du Val-Saint-François pourront bientôt compter sur une coopérative dédiée à l’achat local et à la valorisation des leurs surplus. La Coop Val-Horizon prévoit ouvrir une épicerie locale et une cuisine laboratoire à Windsor d’ici le printemps ou l’été 2021.
De nombreux producteurs du Val-Saint-François pourront bientôt compter sur une coopérative dédiée à l’achat local et à la valorisation des leurs surplus. La Coop Val-Horizon prévoit ouvrir une épicerie locale et une cuisine laboratoire à Windsor d’ici le printemps ou l’été 2021.

Une coop pour les producteurs du Val-Saint-François d’ici 2021

Jasmine Rondeau
Jasmine Rondeau
Initiative de journalisme local - La Tribune
Le projet de coopérative agroalimentaire de la MRC du Val-Saint-François, la Coop Val-Horizon, reprend de la vitesse. Après avoir été ralenti par la pandémie, le conseil d’administration espère confirmer dans les prochaines semaines dans quel local de Windsor s’installeront notamment son épicerie locale et sa cuisine laboratoire.

L’embauche d’un chargé de projet est également en cours afin de poursuivre les efforts de recrutement de membres producteurs et de déployer une stratégie de communication. Alors qu’on visait à l’origine une ouverture en 2020, l’échéancier prévoit maintenant une concrétisation pour le printemps ou l’été 2021. 

La Coop Val-Horizon, qui a été officiellement fondée en décembre 2019, est née d’une volonté de favoriser l’accès à des produits locaux pour les citoyens, tout en permettant aux producteurs de vendre toute l’année durant et de réduire le gaspillage alimentaire. Celle-ci comptera des membres de soutien, des membres travailleurs, des membres producteurs et des membres consommateurs. 

« On se disait, nous les producteurs, que quand arrivait la fin de la saison des marchés publics, on tombait le bec à l’eau, raconte France Bouthillette, productrice derrière NaturOchamp et membre fondatrice de la coopérative. On s’est demandé comment on pourrait poursuivre notre démarche de circuits courts en ayant un point de vente en commun. Ensuite, on s’est dit qu’il y avait tellement de gaspillage de légumes parce qu’ils ne trouvent pas preneur. Les gens veulent des carottes bien belles, bien droites et bien orange. Alors est venue l’idée de la cuisine où on pourra faire de la transformation et offrir un bon prix aux producteurs pour leurs produits qui sont moches. » 

Occasions de rencontres

La coopérative espère même rejoindre les écoles et institutions pour offrir des formations et des occasions de rencontres avec les producteurs. 

Développement Val-Saint-François, qui accompagne les membres fondateurs depuis le début du processus, y voit un projet bien en phase avec son Plan de développement de la zone agricole (PDZA). « Ce qu’on veut, c’est faciliter la vie aux gens de la MRC pour qu’ils aient un endroit où tout trouver les produits locaux. Il y a un engouement pour l’achat local, mais il y aussi la réalité des producteurs qui doivent commercialiser leurs produits. Il n’y a pas non plus toujours de place pour tout le monde dans les marchés publics », affirme Véronique Gagnon, agente de développement agroalimentaire pour la MRC.

La municipalité de Windsor avait été ciblée spécifiquement pour recevoir de telles installations puisqu’il n’y avait encore aucun lieu de vente de produits locaux à l’année et ni de restaurant spécialisé dans la vente de repas avec des produits locaux, explique Mme Gagnon. 

La MRC du Val-Saint-François compte près de 500 exploitations agricoles en tout genre, dont 49 % ont un revenu annuel brut de moins de 50 000 $. 

Selon Mme Gagnon, environ 80 entreprises de production agricole ou de transformation alimentaire présenteraient le profil idéal pour se joindre à la coopérative. 

Un marché en ligne

Les producteurs membres de la coopérative pourront déjà améliorer leurs possibilités de vente directe au consommateur d’ici quelques semaines, alors que sera lancé un marché public en ligne. Le projet embryonnaire prévoit tout d’abord la confection de paniers de produits régionaux autour de la thématique de Noël, qui pourront être commandés en ligne et récupérés devant les futurs locaux de la coopérative. L’exercice sera ensuite répété selon différentes thématiques.