Cette commode trois tiroirs de style Louis VX, probablement construite à la fin du 17e siècle, a été adjugée le mois dernier à un acheteur pour un montant de 38 000 $ après un féroce duel qui a fait augmenter les enchères.

Une commode vendue 38 000 $ dans un encan

Une commode a été achetée au surprenant montant de 38 000 $ à l’occasion d’un encan de succession qui se déroulait dans la municipalité de Hatley le mois dernier. Deux acheteurs potentiels se sont chaudement disputé le meuble, les enchères montant sans cesse jusqu’à ce qu’il soit adjugé à un acheteur de la région de Québec.

« Ça fait 35 ans que je suis dans le domaine des encans et c’est un des montants le plus élevés que j’ai vus de ma vie, surtout pour un si petit meuble! » s’est exclamé le responsable de l’encan Ross Bennett, qui conduit des activités du genre à chaque fin de semaine dans la région. « Il y a deux acheteurs qui la voulaient vraiment, ce qui a fait que les enchères sont montées rapidement. Personne ne voulait lâcher le morceau. »

L’acheteur a demandé à garder l’anonymat. On sait que c’est un homme de la région de Québec qui fréquente régulièrement les encans de Ross Bennett, où il trouve des antiquités à ajouter à sa vaste collection. « Il vient souvent faire son tour, c’est un de mes clients depuis plusieurs années », a-t-il fait savoir.

Vieille de 300 ans
La commode Louis XV vendue à l’occasion de l’encan de succession est en excellent état, considérant qu’elle a été construite il y a fort longtemps, affirme M. Bennett. « C’est un modèle avec trois tiroirs de style Louis XV. Le meuble a été construit à la fin du 17e siècle, au plus tard au tout début du 18e siècle. Elle a environ 300 ans », a-t-il remarqué.

Afin d’illustrer la valeur d’une telle antiquité, un modèle semblable ayant un trou sur la paroi du dessus s’est vendu à un prix élevé lors du même encan. « Le modèle troué est quand même allé chercher près de 22 000 $, ce qui m’a un peu surpris », confie-t-il.

Ceux qui seraient intéressés à assister à un encan de M. Bennett pour trouver la perle rare ou par simple curiosité peuvent consulter l’horaire de ses encans sur la page Facebook qui porte son nom.