Une commerçante irritée par la facture d'un compteur d'eau

Les commerçants de Waterville ont été obligés de payer et de faire installer un compteur d’eau à 167 $ dans leur entreprise à leurs frais, sans quoi ils recevront une amende de la municipalité.

La propriétaire du dépanneur de Waterville, Erin Smith, a du mal à s’expliquer pourquoi elle doit payer un montant qu’elle juge excessif pour faire installer un compteur d’eau dans son entreprise. 

« Le 5 juin, on a reçu le compteur d’eau à faire installer accompagné d’une lettre et d’une facture. Sans expliquer les fins de la démarche, la municipalité nous a demandé de payer le compteur d’eau au coût de 167 $. En plus, il était mentionné qu’on devait le faire installer par un plombier et qu’on devait envoyer un certificat d’installation signé par le plombier à la Ville », explique-t-elle. 

La propriétaire du dépanneur croit que la municipalité aurait dû donner plus de détails quant au but de l’installation de ces compteurs dans les commerces de Waterville, elle qui n’a pas été convaincue d’agir immédiatement suite à la lecture de la lettre.

« On se fait seulement dire qu’il faut faire cette démarche afin de respecter l’article 9 du règlement numéro 589 de la Ville. Ça nous dérangerait moins si on savait pourquoi! » poursuit Mme Smith. « Est-ce qu’on compte nous faire payer l’eau qu’on utilisera dans le futur? » 

Maintenant exposée à une amende allant de 500 $ à 2000 $ par la municipalité suite à son refus initial, la commerçante a décidé de faire installer le compteur d’eau dans les prochains jours. 

« Je vais me conformer au règlement et faire installer le compteur d’eau, sans toutefois savoir ce que ça va donner à la Ville. On ne consomme pas beaucoup d’eau ici, c’est juste un dépanneur », indique-t-elle. 

Initiative provinciale

Questionnée quant à la nature du projet, la mairesse de Waterville Nathalie Dupuis explique qu’il s’agit d’un règlement nécessaire à la suite de la construction d’une usine de filtration d’eau potable en 2014. 

« Ce n’est pas un règlement qu’on a inventé au conseil municipal, ça fait partie des obligations en lien avec la construction de l’usine de filtration d’eau potable », assure-t-elle. « C’est un règlement qui s’applique à toutes les municipalités québécoises qui reçoivent des subventions en lien avec ce programme. »

Le règlement stipule que tous les commerçants doivent être équipés d’un compteur d’eau pour donner des informations à la ville quant au volume de consommation d’eau des différents commerces. De plus, 20 maisons ont été choisies au hasard pour avoir un compteur d’eau; les frais pour ceux-ci étant toutefois assumés par la Ville. 

« Le but d’installer les compteurs d’eau est de nous aider à trouver des sources potentielles de gaspillage pour réduire la consommation d’eau potable. C’est dommage que les commerçants doivent payer pour faire installer les compteurs, mais c’est la loi », résume la mairesse, expliquant que plusieurs autres villes de la province ont dû faire de même, dont Coaticook.