L'importante tempête de neige qui a frappé la région est accueillie avec bonheur dans les stations de ski de la région, qui craignaient une fin de saison en queue de poisson.

Une bénédiction pour les stations de ski

Encore un hiver particulier. Des chutes de neige importantes sont survenues tout au cours de l'hiver 2016-2017, mais le tapis blanc au sol avait presque complètement disparu avant la tempête qui vient de se terminer. Après avoir craint une fin de saison en queue de poisson, les dirigeants des stations de ski de la région se réjouissent de la générosité soudaine de Dame Nature mardi et mercredi.
La station Mont Sutton aurait reçu un impressionnant total de plus de 100 centiètres de neige mardi et mercredi. Quant aux stations Mont Orford et Bromont, montagne d'expériences, elles ont toutes deux fait état d'une accumulation supérieure à 70 cm.
«Cette tempête est une excellente nouvelle, lance Jean-Michel Ryan, grand patron de la station Mont Sutton. On pourra finir la saison en force grâce à ça.»
M. Ryan admet que les conditions de ski sur les pistes étaient nettement moins invitantes depuis quelques jours en raison du temps doux et de la pluie observés récemment dans les Cantons-de-l'Est.
«C'est vrai qu'on est assez avancé dans la saison, mais je suis certain que les gens ont encore le goût de skier, cet hiver, et qu'ils ne pensent pas seulement au printemps. Notre objectif actuellement est d'offrir du ski jusqu'à Pâques. On verra comment ça se passe durant les prochaines semaines. Différents éléments sont à considérer lorsqu'on parle du temps qu'il reste à la saison», explique-t-il.
À la station Owl's Head, le propriétaire croit que la dernière chute de neige encouragera plusieurs personnes à revenir sur les pistes. «Les conditions vont être extraordinaires la fin de semaine prochaine», estime Fred Korman.
Le propriétaire d'Owl's Head confie par ailleurs que la saison 2016-2017 de sa montagne a connu des hauts et des bas. «On a eu de très bonnes périodes, mais c'est retombé ensuite. Avec une bonne fin d'hiver, on réussirait à s'en tirer avec une saison moyenne en terme d'achalandage», révèle-t-il.
Dans le parc
Directrice du parc national du Mont-Orford, Brigitte Marchand avoue que les prévisions météorologiques avant la tempête l'ont excitée. «Cette neige est une bénédiction. Les conditions seront excellentes le week-end prochain dans les pistes du parc», assure-t-elle.
Mme Marchand précise cependant que, contrairement à ce que plusieurs pourraient penser, les pistes de ski de randonnée du parc du Mont-Orford offraient toujours des «conditions intéressantes le week-end dernier».
Les revenus du parc, depuis le début de l'hiver, sont supérieurs aux attentes. Par contre, les revenus obtenus en mars demeurent jusqu'à présent sous les prévisions.