Luc Fortin, député de Sherbrooke et ministre de la Famille, Karine Vallières, députée de Richmond, Sylvie Bureau, mairesse de Windsor, Yvon Paquin, président du Comité de développement économique de Windsor, et Frederic Krikorian, vice-président chez Énergir, estiment que le prolongement du réseau de distribution du gaz naturel dans le parc d’affaires de la 55 sera profitable pour le secteur industriel de Windsor.

Une annonce qui fait du bien à Windsor

Attirer des entreprises et assurer leur développement tout en misant sur une réduction de l’empreinte écologique, voilà ce que signifiait l’annonce du prolongement du réseau de distribution de gaz naturel dans le parc d’affaires de la 55. De la fierté et une belle énergie étaient de la partie à l’Hôtel de Ville de Windsor.

« C’est une annonce majeure, car pour attirer les entreprises d’ici, il faut pouvoir offrir des services dont ils ont besoin pour assurer leur croissance. Les PME sont les poumons de nos régions, et il est important de s’allier avec eux », a lancé fièrement Karine Vallières, députée de Richmond.

L’annonce de l’investissement de 2,6 M$ s’inscrit dans le Plan économique du Québec qui prévoit un total de 36,5 M$ pour étendre le réseau de distribution du gaz naturel au Québec.

« Avec le gaz naturel, les entreprises disposeront d’un outil de plus pour faire face à la concurrence de plus en plus vive tout en contribuant à protéger l’environnement », ajoute-t-elle.

D’un point de vue environnemental, il est à noter que l’utilisation du gaz naturel permet de réduire considérablement l’émission de gaz à effet de serre comparativement au propane et au mazout.

« On parle d’une réduction de gaz à effet de serre d’environ 30 pour cent. C’est aussi une réduction de la facture énergétique environ du même ordre. C’est donc plus d’argent pour les entreprises pour qu’ils puissent se développer », a déclaré Frederic Krikorian, vice-président au Développement durable, affaires publiques et gouvernementales chez Énergir.

La nouvelle a fait le bonheur de la mairesse de Windsor, Sylvie Bureau, qui espérait une telle annonce depuis longtemps et qui la reçoit comme un très beau cadeau pour la région.

« Cette annonce vient accroître, de façon substantielle, notre pouvoir d’attirer des entreprises désireuses de s’établir dans une région déjà identifiée à l’innovation et l’entrepreneuriat », a expliqué Mme Bureau.

C’est un projet sur lequel Mme Vallières investissait beaucoup de temps depuis plusieurs mois.

Tous ceux qui ont pris parole lors de l’annonce ont aussi tenu à remercier la députée de Richmond, qui a déjà annoncé qu’elle ne sera pas candidate aux prochaines élections provinciales.

Son collègue à l’Assemblée nationale et député de Sherbrooke Luc Fortin n’a d’ailleurs pas manqué l’occasion de lui rendre hommage.

« Comment en sommes-nous arrivés à cette annonce? Deux mots... Karine Vallières! Elle a démontré qu’elle était une députée de terrain, une porte-parole pour les citoyens de Richmond et pas une porte-parole du gouvernement dans Richmond. Elle a su faire aboutir de nombreux projets comme celui-ci », a indiqué M. Fortin, visiblement reconnaissant.

Les premières pelletées de terre devraient avoir lieu sous peu, alors que des lots ont déjà été vendus à des entreprises.

L’investissement permettra de sceller des ententes qui étaient conditionnelles à un prolongement du réseau de gaz naturel.

À noter qu’un nouveau poste de la SQ verra le jour dans la première phase des travaux.