La RPM dispose d’une zone de rencontre neutre dans le stationnement de son quartier général sur le chemin Soutière.
La RPM dispose d’une zone de rencontre neutre dans le stationnement de son quartier général sur le chemin Soutière.

Une « zone neutre » aménagée à Magog

Claude Plante
Claude Plante
La Tribune
Après Sherbrooke, c’est au tour de la région de Magog d’aménager un espace d’échange sécuritaire devant son poste de police.

La Régie de police de Memphrémagog (RPM) dispose depuis jeudi d’une zone de rencontre neutre dans son stationnement sur le chemin Soutière.

La « zone neutre » est à la disposition des résidents des municipalités desservies par la RPM qui souhaitent effectuer les transferts d’enfant lors de garde partagée et des transactions de manière sécuritaire.

Il s’agit de deux espaces de stationnement identifiés par des panneaux orange. « Ce concept, sans être une garantie, incite au maintien de la paix et devrait en principe éloigner les criminels », note un communiqué de presse.

« Il s’agit d’une idée déjà existante, notamment aux services de police de Bromont et Sherbrooke qui sont à l’origine d’une suggestion faite par un sergent de la Régie de police et pour laquelle la direction a donné son accord. »

À Sherbrooke, l’espace a été aménagé au printemps 2019. En août dernier, on évaluait que la « zone d’échange neutre » du SPS avait servi au moins une fois par jour depuis le 22 mai pour des échanges d’enfants de couples séparés ou pour des transactions de biens.

« Le tout dans un but de prévention du crime et du maintien de la paix et rassurer la population », ajoute-t-on du côté de la RPM.

« Les policiers vont encourager les gens à se diriger vers ces espaces de stationnement pour les rassurer ou pour éviter les problèmes lorsque la situation s’applique. »