Un recomptage des bulletins de vote a été demandé par la candidate Georgianne Gagnon, battue de justesse par le candidat Jean-François Rompré dans le district un à Magog dimanche.

Un recomptage pour le district un à Magog

Un recomptage des bulletins de vote a été demandé par la candidate Georgianne Gagnon, battue de justesse par le candidat Jean-François Rompré dans le district un à Magog dimanche.

Uniquement six voix séparent les deux adversaires. Un troisième candidat, en l’occurrence le conseiller municipal sortant Robert Ranger, souhaitait être élu dans le district un à Magog, mais il a été devancé assez clairement par Mme Gagnon et M. Rompré.

La tâche de superviser le recomptage de tous les bulletins de vote recueillis pour le district un sera assumée par la Cour du Québec. Le travail doit être effectué lundi.

« Le soir du vote, on m’a d’abord identifiée comme gagnante en raison d’une erreur, puis on a donné la victoire à Jean-François Rompré. S’il y a eu une erreur de ce genre, c’est possible qu’une deuxième se soit produite. Je crois donc que, pour clarifier les choses et pour le bien de la démocratie, c’est préférable de recompter. Ça va enlever les doutes », explique Georgianne Gagnon.

En raison du délai imprévu occasionné par cette opération de recomptage, la cérémonie d’assermentation des élus municipaux de Magog n’aura pas lieu avant le 20 novembre prochain en soirée. Ce jour-là, une assemblée publique du conseil est prévue.

Cela dit, pour que le conseil soit rapidement en mesure de travailler de façon efficace, la Ville de Magog procédera à des assermentations dans les jours précédents le 20 novembre.