Le trou favori des plus petits est L’emmerdeur, celui qui met en scène des articles de la salle de bain.

Un putt-en-ciel énorme de plaisir!

Il a une longue barbe blanche, il fabrique des jeux pour faire plaisir aux enfants... Non, on ne parle pas du père Noël! Il s’agit plutôt de Jacques Sirois, un citoyen de St-Georges-de-Windsor qui depuis une dizaine d’années a construit une trentaine de modules de jeux extérieurs pour ses petits-enfants. Sa dernière création? Un golf miniature intérieur ouvert à la communauté au profit de l’église du village : le putt-en-ciel.

C’est sa petite-fille Clara qui lui a d’abord refilé l’idée de construire un golf miniature. Puis ç’a fait son bout de chemin dans l’esprit de Jacques Sirois qui a finalement choisi de l’installer à l’intérieur afin d’éviter qu’il ne se dégrade avec les intempéries et qu’il soit jouable à l’année. En à peine quatre mois, le putt-en-ciel était fin prêt.

« Il est dans mon ancien atelier d’ébénisterie dont je ne me sers plus vraiment, alors pourquoi ne pas lui donner une deuxième vie? » souligne-t-il. Le bâtiment chauffé est ainsi très confortable pour une partie même en hiver.

Dispersé à travers les établis et les morceaux de bois, chacun des trous a une thématique bien précise (et toujours ludique, au grand plaisir des enfants!). Tout est réalisé à partir de matériaux recyclés. De par son emploi au Centre de formation professionnelle de l’Asbestrie et son implication au sein du marché aux puces du village, M. Sirois avait accès à une mine d’or de matériel.

« J’ai même pu récupérer un ancien tapis de terrain intérieur de badminton à l’école l’Escale pour reproduire l’effet de gazon d’un vrai golf miniature. Tous les bâtons de « putt » viennent de dons au marché aux puces », explique-t-il.

Il a même utilisé du papier recyclé afin de réaliser les cartes de pointages, soucieux de reproduire une vraie expérience de mini-putt.

« Et ça c’est mon vieux vélo! » s’exclame fièrement la petite Félicia en pointant un parcours recouvert de diverses pièces de bicyclette.

Ce sont d’ailleurs ses petits-enfants, âgés entre 6 et 11 ans, qui ont été les testeurs officiels de la création de leur grand-père.

Pour le plaisir de la communauté

C’est tout logiquement que Jacques Sirois a décidé d’ouvrir le putt-en-ciel à sa communauté. « C’est quelque chose qu’on n’a pas dans le coin, un mini-golf intérieur ouvert à l’année! C’est une belle sortie familiale je pense. »

Comme le divertissement peut être moins accessible dans les petits milieux, Jacques Sirois jugeait important d’offrir une activité rassembleuse aux membres de sa communauté. Le mini-golf est ouvert depuis deux mois à peine, mais il espère que rapidement il deviendra un incontournable.

Il a aussi décidé d’instaurer un coût d’entrée de 5 $ par personne qui sera remis intégralement aux rénovations de l’église de Saint-Georges-de-Windsor, une cause qui lui tient particulièrement à cœur.

Comme les installations sont sur la propriété de M. Sirois, il suffit simplement de l’appeler au 819 828-3002 avant de passer.

Après avoir parcouru les 18 trous, les plus jeunes pourront également profiter de la trentaine de modules de jeux extérieurs que Jacques Sirois a construit de ses mains au cours des dernières années. Pour l’avoir vu, même seulement en partie à cause de la neige, c’est un véritable paradis d’amusement!

Du mur d’escalade en passant par les différents parcours d’équilibre, il n’y a pas de quoi s’ennuyer. Les enfants peuvent même prendre place sur un avion muni d’un tableau de bord lumineux activé par une multitude de boutons.

Puis lorsque l’on voit les étoiles dans les yeux des petits-enfants de M. Sirois alors qu’ils s’amusent parmi ses nombreuses créations, on se dit que, peut-être, ce grand-père bricoleur partage un peu de la magie du père Noël.

Jacques Sirois a réalisé 18 parcours de golf miniature à partir de matériaux récupérés.