Le MTQ a entrepris la construction d’un nouveau pont sur la 108, voisin du centre de recherche d’Agriculture Canada.

Un pont qui améliore la sécurité des travailleurs à Lennoxville

La sécurité de travailleurs du Centre de recherche et de développement d’Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC), dans le secteur de Lennoxville, sera accrue avec la construction d’un pont sur la route 108, en marge du prolongement de l’autoroute 410.

La nouvelle structure permettra à la machinerie agricole de ne plus traverser la route 108 pour circuler sur un chemin privé permettant d’atteindre des terres et des installations de ce qui était appelé autrefois la ferme expérimentale.

« Le pont permettra de circuler en dessous », confirme Dominique Gosselin, conseillère en communication au ministère des Transports du Québec (MTQ) en Estrie. « Il viendra augmenter la sécurité dans le secteur. »

« Nous prévoyons qu’avec le prolongement de l’autoroute 410  le trafic va augmenter sur la 108. Il est actuellement de 8400 véhicules par jour. »

En juin, le MTQ a lancé les travaux du prolongement de l’autoroute 410, chantier qui s’échelonnera sur quelques années. La phase II s’étendra sur une distance de 4,2 kilomètres, entre la route 108-143 et la route 108 à la hauteur du chemin Spring.

Rappelons qu’elle représente la pièce maîtresse du projet de construction de l’autoroute 410 qui permettra de contourner le noyau urbain de l’arrondissement de Lennoxville par le sud, selon le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports. Quelque 1200 poids lourds qui y transitent chaque semaine.

Le chantier baptisé « lot 1 » se terminera en 2020 et se fera en trois temps. On a commencé les travaux du déplacement de la route 108 (rue College) située entre les chemins Glenday et Spring. Le MTQ a aussi donné le coup d’envoi de la construction du pont d’étagement au-dessus de l’accès privé d’AAC. Les plans prévoient aussi l’aménagement d’un carrefour giratoire qui permettra de relier la jonction de la route 108 au futur nouveau tronçon de l’autoroute 410. 

On a aussi lancé la construction de deux ponts au-dessus de la rivière Massawippi. On terminera avec la construction du dernier tronçon de l’autoroute 410.

« Le centre de recherche accueille favorablement la construction du viaduc. Il fera en sorte de sécuriser les déplacements sur le site qui étaient problématiques depuis plusieurs années », lance Alain Giguère, directeur du Centre de recherche et de développement de Sherbrooke.

« Il permettra également un gain d’efficacité pour les opérations de la ferme dans le transport de matériel entre les différents bâtiments. »

Rappelons que la phase II de l’autoroute 410 (appelée autoroute Jacques-O’Bready), attendue depuis plusieurs années, commande des investissements évalués à 75 millions $, financés à la fois par Québec et Ottawa. La confirmation des deux paliers de gouvernement a eu lieu en mars dernier. La contribution d’Ottawa se chiffre à 37,2 millions $.

Le nouveau pont commande pour sa part des investissements de l’ordre de 600 000 $, soit 10 pour cent du montant alloué pour la réalisation du chantier du lot 1, ajoute Mme Gosselin. « Avec la construction de la nouvelle portion de la 108, la route sera relocalisée et plus élevée, ce qui permettra de circuler en dessous sur le chemin privé d’AAC », dit-elle.

« La structure réduit les risques de collision. »

Une recherche dans la banque de textes de La Tribune ne permet pas de répertorier des accidents impliquant de la machinerie agricole dans ce secteur. 

Il est rare que le MTQ accorde la construction de structures du genre pour des chemins privés, ajoute-t-elle. 

Dans ce cas-ci, on en profite pour le faire alors que le chantier est en cours. Il y a d’autres exemples au Québec, notamment lors du prolongement de l’autoroute 70 au Saguenay, alors qu’on a construit une voie de desserte industrielle pour des véhicules hors normes, ajoute Mme Gosselin.

« Des fois, la construction se fait au frais de l’entreprise desservie par la nouvelle structure, mais dans le cas de la route 108, c’est le MTQ qui la paye. »