Un nouveau téléscope à l'ASTROLab

L’ASTROLab du Mont-Mégantic ajoutera un nouveau télescope pour rehausser l’offre de son complexe scientifique.

Une aide financière de 400 000 $ lui a été octroyée, ce qui lui permettra d’acquérir un télescope de plus gros calibre, mesurant 91 cm de diamètre (36 pouces), afin de rehausser la performance de l’Observatoire populaire, situé au sommet du mont Mégantic. Rappelons qu’on y retrouve également l’Observatoire scientifique du Mont-Mégantic, qui célèbre 40 années d’existence.

« Ce nouveau télescope permettra aux astronomes en herbe de voir des objets beaucoup plus lointains dans l’espace. Nous espérons que le fait de faire reculer les limites de l’observation nous vaudra plus de visiteurs, avec cette meilleure offre touristique. Car nous vivons l’appel du sommet, les gens veulent y aller, nous voulons accueillir plus de monde encore », a déclaré avec enthousiasme le fondateur et actuel président de la Corporation de l’ASTROLab du Mont-Mégantic, Bernard Malenfant.

« On y fait toujours salle comble. L’Observatoire populaire n’abrite que le télescope de 60 cm (24 po), qui lui avait été donné par un astronome amateur, André St-Hilaire, en 1995. On veut même essayer d’obtenir un troisième télescope de 26 pouces de diamètre, soit environ 64 cm », a-t-il ajouté.

« Nous sommes régulièrement cités en exemple, avec nos projets qui impliquent deux MRC, celles du Haut-Saint-François et du Granit, et toujours une seule montagne. C’est un bel exemple de collaboration. Dominic Provost et François Chalifoux font du bon travail! La subvention de 400 000 $ inclut aussi la réalisation de deux œuvres d’art, des sculptures dont les appels d’offres à des artistes devraient être lancés bientôt. Ces sculptures seront installées à des endroits stratégiques, près des carrefours giratoires de l’autoroute 610, à l’entrée du Haut-Saint-François, et celui de la route 161, à l’entrée de Lac-Mégantic. Si on se fie à l’effet des bannières installées pour la Première Réserve internationale de ciel étoilé, cela sera très bon pour nous! Plusieurs personnes nous parlent du sentiment d’appartenance qu’elles ont suscité… » se réjouit M. Malenfant.

Il a aussi rappelé avec émotion que lui aussi célèbre son 40e anniversaire à titre de premier employé du complexe scientifique de l’Observatoire. Sa première journée a été le 24 février 1978, alors qu’il avait 23 ans.

« C’est ça qui m’a amené dans la région. C’était avant même l’installation du grand télescope, dont la première lumière date de la fin avril et l’ouverture officielle en septembre cette année-là. »