Lors de l'activité de troc de l'école secondaire l'Odyssée de Valcourt, Malicia Santerre, élève de quatrième secondaire, a trouvé des coupes pour donner en cadeau à sa maman pour le temps des fêtes. Plusieurs élèvent de l'école ont profité de l'occasion pour faire des emplettes écolos.

Un Noël écolo à l'Odyssée de Valcourt

Pour une quatrième année consécutive, l'école secondaire l'Odyssée de Valcourt a tenu son activité de troc du temps des fêtes intitulée Noël écolo. Il était organisé par la classe de science et technologie de l'environnement de 4e secondaire de la classe de l'enseignante Corine Massé.
Le but de cette activité était de sensibiliser les élèves à la surconsommation, surtout en cette période de l'année où la surabondance est au rendez-vous.
« Ce troc se voulait une solution pour réduire la quantité de matière jetée dans le temps des fêtes et réduire la consommation. On proposait de réutiliser 400 kg de matière », affirme Caroline Leclerc, enseignante en science.
Du 14 au 21 décembre, les participants, membres du personnel inclus, étaient invités à apporter un objet de cuisine ou de décor, par exemple, d'une valeur approximative de 10 dollars qui pourrait être réutilisé. Pour chaque objet apporté, un billet était remis pour se procurer un autre objet lors de l'activité de troc.
La presque totalité des dons à échanger a trouvé preneur. Les objets restants serviront à garnir les paniers de noël tandis le surplus de vêtements, en plus grand nombre cette année, sera remis au comptoir familial de Valcourt.
« Comme pour les trois années précédentes, le troc de Noël fut un succès avec plus de 80 participants. On préconise les valeurs d'entraide, de partage et de bonnes habitudes de vie. D'ailleurs, les élèves de secondaire quatre ont eu à faire des recherches sur l'impact des habitudes que l'on retrouve à Noël comme le choix du sapin, naturel ou non, et du type d'emballage utilisé. Tout ça en lien avec l'activité de troc », précise Hélène Bégin, responsable du projet carboneutre.
Le Noël écolo est un évènement en lien direct avec le projet carboneutre de l'Odyssée de Valcourt. Depuis dix ans, l'école secondaire travaille ardemment afin de réduire son empreinte écologique par différentes actions concrètes. Le compostage, l'installation d'un mur solaire et la plantation de chênes rouges pour compenser ses émissions de gaz à effet de serre ne sont que quelques-unes des initiatives entreprises par l'établissement scolaire.
Instauré par Laurier Busque et Nicolas Busque, le projet se veut éducatif, écocitoyen et coopératif. « Le Noël écolo, qui a permis d'économiser 400 kWh d'énergie et de compenser plus de 100 kg de GES, est l'une des réponses à une problématique urgente et qui concerne tout le monde, soit le réchauffement climatique », conclut Caroline Leclerc.
L'Odyssée de Valcourt s'efforce à devenir la première école carboneutre au Québec.