Un mois d’octobre drapé de gris

Les Estriens ont eu l’impression d’avoir vécu un mois d’octobre qui avait décidé de se déguiser en novembre. Mais son accoutrement n’était pas parfait.

Les 31 jours du 10e mois de 2018 ont été somme toute près des normales, au chapitre des températures et des précipitations.

Lire aussi: Le mois d'octobre le plus froid depuis 1974 à Québec

«J’ai intitulé mon bilan météo du mois d’octobre: froid, venteux et neige hâtive. Mais ça ne s’applique pas à l’Estrie», analyse Alexandre Parent, météorologue chez Environnement Canada.

«Habituellement, le mois d’octobre c’est une bataille entre l’automne et l’hiver. Il nous fait vivre des chaleurs qui rappellent celle de la fin d’été, mais ça n’a pas été le cas.»

Donc, on a enregistré une température moyenne de 6,7 degrés en Estrie. La normale est de 7,6 degrés. Pour ce qui est des précipitations, on a reçu 93 mm de pluie, alors que la normale est de 86 mm. 

«On peut dire aussi qu’octobre n’a pas été très ensoleillé, fait remarquer M. Parent. Pour ce qui est des températures, il y a une différence de moins d’un degré par rapport à la normale. Ce n’est pas beaucoup. Même chose pour les précipitations. Il n’y a pas un gros écart.»

«Ailleurs au Québec, dans plusieurs régions, on a connu un mois d’octobre plus froid et avec beaucoup de neige. Par exemple, à Baie-Comeau, le mois a été beaucoup plus froid. Il faut remonter aux années 20 pour retrouver la même météo là-bas.»

M. Parent ajoute que les Estriens ont encore frais à la mémoire l’automne 2017, avec son temps chaud et ensoleillé, ce qui fait un sérieux contraste avec celui de cette année.

Et l’été indien? «Je crois qu’il va falloir attendre à l’automne 2019», répond-il à La Tribune.

«Il va y avoir un réchauffement des températures la semaine prochaine, mais pas assez pour pouvoir parler d’un été indien. Il y aura du vent et on ne voit pas beaucoup de soleil non plus.»