Tous trois associés au marché public de Magog, Jean-Philippe Guy, Jean-Simon Charlebois et Christophe Dorville se trouvent ici en compagnie de la mairesse Vicki-May Hamm et du directeur général de la Caisse Desjardins du Lac-Memphrémagog, Patrick Gravel.

Un marché public bonifié à Magog

Né en 2018, le marché public de Magog reprendra ses activités dimanche. Ses responsables affirment qu’une « formule améliorée » sera offerte à la clientèle cette année.

D’abord, le marché public de Magog sera ouvert plus souvent en 2019. Ses exposants seront plus précisément présents, à la plage des Cantons, tous les dimanches jusqu’au 13 octobre prochain. Le nombre de journées pendant lesquelles ils serviront les clients connaîtra donc une hausse de 40 pour cent en comparaison avec l’an dernier.

Un total de 40 exposants s’arrêteront, au fil des semaines, à la plage des Cantons pour vendre des produits divers, fruits, légumes, pâtisseries, nourriture préparée et plus encore. À chacune des journées d’activités, on dénombrera 26 exposants.

Afin de rendre le marché public plus attrayant encore, ses responsables ont décidé d’organiser des « conférences thématiques » qui seront offertes directement à la plage des Cantons. La permaculture, les conserves et la bière figurent parmi les thèmes qui seront abordés par les conférenciers.

De plus, des conteurs de la région et d’ailleurs proposeront des contes remplis de fantaisie et d’humanité. Sans compter que des musiciens égayeront le site tous les dimanches.

« On a travaillé très fort cet hiver pour préparer la deuxième saison du marché public. On s’attend à une deuxième année encore meilleure que la première », lance Jean-Philippe Guy, un des initiateurs du projet.

Son collègue Jean-Simon Charlebois révèle que les ventes totales des exposants, l’an dernier, ont atteint 200 000 $, un résultat somme toute intéressant selon lui pour une première année. Il croit raisonnable de penser que le cap des 300 000 $ sera franchi en 2019.

« On a constaté l’an dernier que les gens sont à la recherche de projets commerciaux à plus petite échelle, qu’ils veulent diminuer leur empreinte écologique et se retrouver entre amis. Et ce sont toutes des choses possibles grâce au marché », dit M. Charlebois.

Celui-ci reconnaît que l’équipe du marché aurait souhaité le relocaliser à un autre endroit à Magog, notamment parce que la plage des Cantons est méconnue et relativement isolée. Mais cela n’a pas été possible. La pointe Cabana avait été ciblée, mais ce lieu a finalement été rejeté.

Mairesse de Magog, Vicki-May Hamm convient pour sa part que la signalisation est un enjeu lorsqu’il est question de ce projet. Elle promet que des efforts seront réalisés pour faire en sorte que les clients trouvent plus aisément la plage et ses exposants, désormais supportés par la Caisse Desjardins du Lac-Memphrémagog.