Le petit avion, un Pitts Special S-2E, s’est écrasé quelques minutes après le décollage.

Un Estrien décédé dans l’écrasement d’avion

L’avion biplace qui s’est écrasé dimanche tout près de l’aéroport de Saint-Jean-Port-Joli, quelques minutes après le décollage, a causé la mort du passager de 22 ans Vincent Robichaud, originaire de Sainte-Catherine-de-Hatley.

La Sûreté du Québec (SQ) avait été informée de l’accident vers 18 h 25, et l’homme aurait succombé à ses blessures plus tard dans la soirée.

À lire aussi: Un mort dans un écrasement à Saint-Jean-Port-Joli

Le pilote est un homme de 29 ans. Il a subi de graves blessures dans l’écrasement, mais on ne craint plus pour sa vie. 

La SQ ne peut toujours pas expliquer les circonstances de l’accident, impliquant un Pitts Special S-2E. Le pilote aurait eu un problème au décollage après s’être envolé vers l’ouest et aurait fait un virage à gauche. L’avion s’est écrasé à quelques centaines de mètres du petit aéroport, dans un boisé près de la rue Giasson et de l’autoroute 20.

Les enquêteurs sont toujours sur place afin de reconstruire la scène et rassembler les détails. L’enquête est menée par le Bureau de la sécurité des transports (BST).

Dans le cadre de la journée de la fête des Pères, l’aéroport de Saint-Jean-Port-Joli tenait un événement spécial Ciel ouvert. L’activité avait pour but de partager la passion des pilotes avec la communauté, et de faire découvrir les paysages vus d’en haut. 

Pour une petite contribution, les participants pouvaient faire un tour de 15 minutes à bord de l’un des petits avions.

La SQ confirme que le départ de l’avion qui s’est écrasé ne faisait pas partie de l’événement. Il s’agirait d’une activité à part. Elle indique aussi que les raisons du vol ne sont pas connues. 

L’un des participants de la journée Ciel ouvert a filmé le déroulement de son activité, on peut le suivre à bord de son avion.

Dans sa vidéo, on peut aussi voir le moteur du biplan Pitts Special S-2E prendre feu lors du démarrage, plus tôt dans la journée. Dans les images publiées sur YouTube, on aperçoit de la fumée sortir du compartiment moteur. Les employés ont rapidement pris la situation en main.

Plus tard, dans la même vidéo, on constate que ce même avion se serait finalement écrasé dans le boisé.

La SQ n’a pas confirmé ni commenté ces informations.