Ronald Martel fera de la voie de contournement ferroviaire la priorité de sa campagne.

Un deuxième candidat pour la mairie de Lac-Mégantic

Un deuxième candidat s'avance pour briguer la mairie de Lac-Mégantic le 5 novembre. Le journaliste Ronald Martel se présente comme le « candidat du changement » qui veut améliorer le sort de ses concitoyens et de sa ville natale « qui tarde à se relever du drame de juillet 2013 ».
L'homme de 62 ans, nouveau venu en politique municipale, en a fait l'annonce mardi matin, dans le hall d'honneur de l'hôtel de ville, en présence d'une dizaine de personnes, dont les avocats Daniel E. Larochelle et Jean-Claude Boutin, qui font partie de son équipe de campagne, et les représentants de la Coalition des citoyens et organismes engagés pour la sécurité ferroviaire Robert Bellefleur et Gilbert Carette.
« J'ai cru qu'il était grand temps pour moi de me lever et de me faire connaître, en tant que natif de Lac-Mégantic, pour contribuer à l'effort de guérison et de reconstruction, de rectification de certaines politiques municipales, d'attitudes et de positions pour favoriser davantage le développement de ma ville, son retour à la santé économique et sociale », a expliqué M. Martel, qui espère que sa vision incitera d'autres citoyens à se présenter comme conseillers avec lui.
« Quand on regarde les résultats depuis quatre ans et quelques mois, ajoute-t-il, c'est quand même long, et il me semble qu'il devrait y avoir des résultats plus concrets. (...) il faut faciliter les choses pour les promoteurs qui ont des projets, car il y en a, mais ils trouvent ça difficile de démarrer leur projet ici à Lac-Mégantic. »
Priorité
Ronald Martel a donné un aperçu de son programme électoral. Il place la voie de contournement ferroviaire en tête de ses priorités.
Le candidat à la mairie veut également revenir devant la population concernant l'emplacement de la future caserne de pompiers, « qui ne fait pas l'unanimité », et compte faire l'inventaire de la fonction publique municipale, « un peu disproportionnée avec la taille de la Ville », alors que la convention collective des employés de la Ville vient à échéance en 2018. « Ce ne sera pas des décisions faciles à prendre mais il faut s'y attaquer. »
Ronald Martel est en congé sabbatique de son travail de journaliste correspondant pour La Tribune pour faire campagne et il s'est retiré de ses fonctions une dizaine de jours avant de faire son annonce officielle.
Présent à cette annonce, le porte-parole de la Coalition pour la sécurité ferroviaire, Robert Bellefleur, a qualifié de « favorable » la candidature de M. Martel, puisqu'il s'est dit pour la voie de contournement ferroviaire et prêt à travailler le dossier en toute transparence. M. Bellefleur a toutefois précisé que sa présence n'engageait que lui-même. « Comme Coalition, on va soutenir tous les gens qui vont se présenter et qui vont défendre la voie de contournement et M. Martel est l'un de ceux-là », a-t-il précisé.
La conseillère municipale Julie Morin est l'autre candidate déclarée à la mairie de Lac-Mégantic.