La 25e édition de la Fête des neiges de Magog approche à grands pas. On aperçoit sur la photo le président de la Caisse Desjardins du Lac-Memphrémagog, Maxime Ferland, la mairesse de Magog, Vicki-May Hamm, ainsi que la coordonnatrice de l’événement annuel, Nancy Duchesne.

Un décor parfait pour la 25e Fête des neiges

La dernière tempête de neige en a fait pester plusieurs dans le sud du Québec, mais elle a ravi les organisateurs de la Fête des neiges de Magog, qui célèbre cette année son 25e anniversaire.

La prochaine édition de la Fête des neiges de Magog se tiendra à la pointe Merry les 2, 3, 9 et 10 février 2019. Des activités pour toute la famille seront proposées dans le cadre de cet événement, qui attire entre 15 000 et 20 000 visiteurs à tous les ans.

Coordonnant l’événement, la Ville de Magog a commencé à préparer le site où se dérouleront les activités durant le rendez-vous hivernal. La neige tombée durant les derniers jours facilitera le travail des organisateurs et devrait permettre la construction de glissades encore plus longues.

Agissant à titre de coordonnatrice de l’événement annuel, Nancy Duchesne précise toutefois que la neige naturelle ne sera pas suffisante. «On utilisera des canons pour en fabriquer encore plus. Pour des raisons de protection de l’environnement, on n’amène aucune neige souillée venant de l’extérieur sur le site», remarque-t-elle.

En vue de la 25e édition, les organisateurs de la Fête des neiges ont dû travailler avec un budget semblable à celui de l’an dernier, soit environ 110 000 $. Ils ont donc été forcés d’user d’imagination pour renouveler la programmation du rendez-vous annuel.

Les participants à l’événement pourront notamment monter à bord de la grande roue, laquelle demeurera sur le site pendant les quatre jours de festivités. Au nombre des activités, on retrouve également la pêche blanche, le soccer, le yoga, la sculpture sur neige ainsi qu’une série de spectacles extérieurs.

«Il faut rappeler que tout ça se passe dans un décor assez incroyable, souligne la mairesse de Magog, Vicki-May Hamm. Le feu d’artifice est très apprécié des gens d’habitude. C’est un moment magique, sans doute un peu à cause de la neige.»

Pendant l’événement, le sculpteur Luc Pelletier et deux de ses collègues, en l’occurrence Amélie Pomerleau et Claude Sévigny, réaliseront des sculptures de neige à la pointe Merry. Des ateliers de sculptures seront aussi offerts aux visiteurs.

«Amélie, Claude et moi, nous allons faire trois sculpture en deux jours, note M. Pelletier. On ne sait pas encore ce qu’on produira comme oeuvres. Personnellement, j’aime bien ce type de rendez-vous. C’est plaisant de travailler la neige parce qu’on le fait avec des instruments assez légers, habituellement. Et puis c’est agréable d’avoir un contact direct avec le public.»