La 11e saison des Concerts de la Chapelle s’ébranlera le samedi 20 avril, indique le fondateur et directeur artistique Jean-Pierre Harel. Grande nouveauté : le diffuseur a acquis son propre clavecin, lequel sera inauguré lors du concert de septembre par l’organiste et claveciniste Jean-Willy Kunz et le flûtiste Vincent Lauzer.

Un clavecin à Saint-Camille

« Il y a quelqu’un à Saint-Camille qui a pris l’initiative d’organiser une campagne de financement pour nous permettre d’acquérir un clavecin. C’est quelqu’un qui apprécie la musique et qui est un bon ami à moi », explique M. Harel, très reconnaissant.

« Il est débarqué chez moi un jour en disant : Jean-Pierre, tu commandes un clavecin, moi, je m’occupe du financement. Il croit beaucoup aux Concerts de la Chapelle, au village et à l’importance d’amener des gens ici. Il a compris que c’était essentiel. »

Ce clavecin sera inauguré lors du concert de septembre, l’annuel tête-à-tête avec Jean-Sébastien Bach. Une soirée uniquement éclairée à la chandelle. Ce sera l’organiste et claveciniste Jean-Willy Kunz, accompagné du flûtiste Vincent Lauzer, qui viendra inaugurer cet instrument de qualité supérieure, acheté aux Ateliers Bellavance de Saint-Hugues.

« Jean-Willy Kunz est une bombe de la musique ancienne. Ce sera un concert marquant pour nous. C’est l’inauguration d’un instrument que l’on cherche à acquérir depuis très longtemps, mais on ne pouvait pas parce que c’est très cher. On va avoir un instrument à nous, de très haut niveau. Les clavecinistes auront le goût de venir ici », poursuit M. Harel.

Le fondateur de cette série de concerts intimes précise que ce type d’instrument ne court pas les rues. Selon lui, il y aurait peut-être deux ou trois clavecins dans la région de l’Estrie et ils ne servent pas nécessairement aux concerts.

Jean-Willy Kunz

Une série de plus en plus connue

D’avril à septembre, six concerts de musique ancienne seront présentés à la population. Le premier aura lieu au Salon jaune, tandis que les autres se dérouleront au Camillois.

Ce sera la soprano Pascale Brigitte Boilard et le pianiste Juan David Mora qui se chargeront d’ouvrir le bal le 20 avril. Le coût des billets est fixé à 33 $.

« Les artistes invités s’adressent au public, ils ne font pas juste jouer. Les gens restent sur place après le concert et discutent avec les musiciens. C’est vraiment une belle ambiance. C’est mon idée de ce que devrait être un rendez-vous musical. C’est l’aspect d’intimité qui est spécial », ajoute M. Harel, qui a hâte de voir ses invités de cette année sur scène.

Les spectacles couvriront un large éventail de musique ancienne et baroque, du XVIe au XVIIIe siècle. Alkemia, Les Boréades, Les Méandres (des musiciens de la relève) et la Chamaille sont aussi attendus à Saint-Camille, respectivement en mai, juin, juillet et août.

« C’est le seul endroit en Estrie où une série est consacrée entièrement à la musique ancienne. Elle est en train de devenir reconnue. Les artistes entendent parler des Concerts de la chapelle et je reçois beaucoup de demandes de leur part », se réjouit le fondateur.

Vincent Lauzer

La programmation complète peut être visionnée sur le site lesconcertsdelachapelle.com.