L’environnement ainsi que toute la saga entourant les compensations offertes aux producteurs laitiers dans la foulée de la signature de l’accord de libre-échange Canada-États-Unis-Mexique (ACEUM) devraient faire partie des enjeux discutés localement lors de la campagne électorale.

Un candidat à battre dans Richmond-Arthabaska

À l’approche des élections fédérales du 21 octobre, La Tribune dresse les portraits des cinq circonscriptions qui évolueront en ses pages tout au long de la campagne.

La mission est de taille pour les adversaires d’Alain Rayes dans la circonscription de Richmond-Arthabaska. Le lieutenant conservateur au Québec est vraisemblablement le candidat à battre.

Un premier sondage Recherche Mainstreet, effectué le 12 septembre pour le compte du Groupe Capitales Médias, donnait d’ailleurs 43 % des intentions de vote à M. Rayes alors que la prévision était catastrophique pour le NPD qui atteignait à peine 3 % des électeurs après répartition des indécis.

Après avoir mis un certain temps à annoncer un candidat, le Parti libéral a confirmé, 10 jours après le début de la campagne électorale, que Marc Patry a été désigné comme candidat après avoir complété avec succès le processus d’investiture.

C’est Olivier Nolin qui défendra les couleurs du Bloc québécois. C’est une deuxième tentative pour le biologiste de formation qui s’était présenté également en 2015. Il avait quand même amassé plus de 10 000 votes.

Les Verts ont jeté leur dévolu sur Laura Horth-Lepage tandis que Olivier Guérin portera l’orange du NPD. Celui qui a étudié en sciences humaines au cégep de Victoriaville et en relations internationales à l’Université de Montréal aura fort à faire pour remonter dans les intentions de vote d’ici le 21 octobre.

AbonnezvousBarometre

Jean Landry représentera finalement le Parti populaire du Canada.

Le territoire de la circonscription est très vaste en s’étendant de Daveluyville, une trentaine de kilomètres au nord de Victoriaville, jusqu’à Saint-Denis-de-Brompton tout près de Sherbrooke. La circonscription comprend notamment les municipalités de Richmond, Asbestos, Victoriaville et Windsor.

Le compté a été celui d’André Bachand de 1997 à 2004 avant d’être celui du bloquiste André Bellavance jusqu’en 2015. Alain Rayes lui a succédé.

L’environnement ainsi que toute la saga entourant les compensations offertes aux producteurs laitiers dans la foulée de la signature de l’accord de libre-échange Canada-États-Unis-Mexique (ACEUM) devraient faire partie des enjeux discutés localement lors de la campagne électorale.

Candidats connus  

Alain Rayes, Parti conservateur du Canada
Marc Patry, Parti libéral du Canada
Laura Horth-Lepage, Parti vert du Canada
Jean Landry, Parti populaire du Canada
Olivier Guérin, Nouveau parti démocratique du Canada
Oivier Nolin, Bloc québécois

Enjeux 

Compensations pour les producteurs laitiers
Environnement