Le document officiel du ministère dont La Tribune a obtenu copie fait état d’une dégradation importante du terrain et de l’immeuble situés au 106-108 rue Water à Danville.

Un bâtiment patrimonial bientôt démoli à Danville

Un immeuble patrimonial en piteux état de la rue Water à Danville sera bientôt démoli. La Ville est en attente des dernières confirmations pour pouvoir raser l’immeuble du 106-108 rue Water, qui a été laissé à l’abandon par son propriétaire.

La directrice générale de la municipalité, Josée Vendette, espère voir avancer le dossier et pouvoir démolir le bâtiment d’ici l’automne.

La municipalité confirme n’obtenir aucune collaboration de la part du propriétaire, Gerald Roscoe Noble, qui ne paie pas non plus ses taxes municipales. Ce dernier n’a d’ailleurs jamais rappelé La Tribune.

« La Ville n’a pas de plan pour le terrain si ce n’est que de le remettre en vente, indique Mme Vendette. Ce qu’on espère, c’est que le terrain soit vendu par le propriétaire ou d’une autre façon pour faire en sorte qu’il se rebâtisse une maison sur le terrain qui va respecter la valeur patrimoniale des autres maisons du secteur. »

Un bâtiment à l’abandon

Le 9 septembre 2015, une inspection visuelle du bâtiment est réalisée à la demande du Ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques par un ingénieur d’une firme privée.

Ce dernier note que le revêtement extérieur est pourri à plusieurs endroits, l’ossature du mur gauche est pourrie, causant son affaissement, un amas de débris qui semble provenir de balcons ou de cages d’escaliers qui se sont effondrés est situé à l’arrière du bâtiment et les murs de fondation manquent de mortier dans beaucoup de joints, pouvant faire en sorte que des pierres se détachent et causent des instabilités dans les murs extérieurs du bâtiment.

Cette même inspection visuelle permet aussi de constater que les murs latéraux sont bombés, ce qui porte à croire que les murs transversaux sont détériorés, causant un déplacement du deuxième étage vers la gauche, les cadres de porte sont penchés de façon très prononcée, ce qui porte à croire que le plancher s’est affaissé et le plafond est défoncé, probablement par une infiltration d’eau.

Le rapport conclut que le bâtiment est dans un état de détérioration avancé et qu’il présente de multiples dangers, allant jusqu’à son effondrement total.

Le terrain contaminé

Le MELCC a commandé au début du mois d’août au propriétaire du 106-108 rue Water une étude de caractérisation du terrain, car son état et celui de l’immeuble laissent croire à une contamination importante.

Le propriétaire a 75 jours pour obtempérer et réaliser l’étude pour ensuite mettre en place un plan de réhabilitation.

Le document officiel dont La Tribune a obtenu copie fait état d’une dégradation importante. En 2011, la Ville de Danville a fait démolir la partie arrière du bâtiment et a enlevé un réservoir de mazout qui s’y trouvait afin d’éviter que cette rallonge ne s’effondre dans le ruisseau situé derrière. Quelques années plus tard, le 23 mai 2014, trois plaintes citoyennes font état de la présence d’hydrocarbures et de pollution dans le cours d’eau près de l’immeuble alors que le 26 mai 2014, une inspection réalisée par le Ministère révèle la présence d’hydrocarbures pétroliers dans le sol du terrain. Ces contaminants sont rejetés directement dans le ruisseau.

Finalement, le 11 mai 2018, une inspection du Service de sécurité incendie de la Ville de Danville conclut que le bâtiment représente un danger pour le voisinage par son état d’abandon. La démolition du bâtiment dans les plus brefs délais est recommandée.