Conseillère municipale à Magog, Nathalie Pelletier suggère d’aménager le Lovering Biergarten sur un terrain autrefois occupé par le minigolf Le Rigolfeur, près de l’angle des rues Principale Ouest et Place du Club-Memphré. Elle juge l’emplacement bien adapté aux besoins des promoteurs.

Un autre terrain disponible pour le Lovering Biergarten?

Peut-on trouver un terrain pour accueillir le projet baptisé Lovering Biergarten à Magog? La question demeure entière quelques jours après la décision des élus magogois d’empêcher la concrétisation de ce projet à l’intersection des rues Merry Nord et Principale Ouest comme cela était proposé. Mais certaines avenues sont néanmoins explorées.

Conseillère municipale à Magog, Nathalie Pelletier suggère d’aménager le Lovering Biergarten sur un terrain autrefois occupé par le minigolf Le Rigolfeur, près de l’angle des rues Principale Ouest et Place du Club-Memphré. Elle juge l’emplacement bien adapté aux besoins des promoteurs.

Lire aussi: «Très grande déception» pour les promoteurs

« Ce site est bien visible et situé en bordure d’une route très passante, note Mme Pelletier. En plus, il y a plein de gens qui circulent sur la piste cyclable juste à côté. Et, ce qui est intéressant aussi, c’est qu’on ne trouve aucun commerce semblable au biergarten dans ce secteur. »

La conseillère municipale ajoute qu’il est possible de voir le mont Orford depuis le terrain en question et que plusieurs arbres de bonne taille poussent déjà sur celui-ci.

« Je pense que les promoteurs seraient en mesure de créer un stationnement plus gros à cet endroit que sur le terrain qu’ils avaient choisi près de la maison Merry. Ce serait de plus un lieu avantageux pour mettre sur pied un marché fermier ou vendre des sapins de Noël, tel qu’ils ont suggéré de le faire », explique Nathalie Pelletier.

Mme Pelletier est consciente que le terrain, actuellement inoccupé, appartient à la Ville de Magog. Elle croit toutefois que rien n’empêcherait la municipalité de le louer aux promoteurs Emmanuelle Ouimet et Ian Jeffrey à un « prix respectant le marché ».

Le conseillère municipale Nathalie Pelletier

D’autres possibilités

Également conseiller municipal à Magog, Yvon Lamontagne avance une autre proposition. Il suggère de déplacer le parc de planche à roulettes, voisin de la pointe Cabana, et de remplacer ce dernier par le Lovering Biergarten.

« Si le biergarten était placé là, ça inciterait les gens à marcher vers le secteur où on retrouve nos plages. Ce serait d’après moi un meilleur emplacement que celui au coin Principale-Merry », soutient M. Lamontagne.

Mairesse de Magog, Vicki-May Hamm accueille plutôt froidement les propositions de ses deux collègues du conseil municipal, affirmant qu’il s’agit de sites trop éloignés du centre-ville. Elle révèle par contre que son administration a identifié deux lieux potentiels intéressants directement au centre-ville, tout en s’abstenant de dévoiler lesquels.

Pour sa part, Ian Jeffrey ne rejette pas les propositions formulées par Mme Pelletier et M. Lamontagne, mais n’affiche pas beaucoup d’enthousiasme à leur égard. « C’est dur à dire, rapidement comme ça, si ce sont des lieux intéressants. Ce qui est certain cependant, c’est que, d’habitude, on découvre les biergarten en se promenant à pieds dans les villes. On ne prend pas sa voiture pour s’y rendre », note-t-il.

Mentionnons qu’une pétition en lien avec ce dossier a été lancée sur Facebook plus tôt cette semaine. Ses signataires, qui sont plus de 1500, invitent la Ville de Magog à autoriser l’implantation du Lovering Biergarten au coin des rues Principale et Merry.