Il est question d’investissements de 200 millions $ à Owl’s Head au cours des prochaines années, dont un investissement de 40 millions $ dès 2018.

Trois projets d’hôtels à Owl’s Head

Les nouveaux propriétaires d’Owl’s Head, Gilles Bélanger en tête, ont l’intention d’accroître de façon importante la capacité d’hébergement de cette station, qui comprend un centre de ski, un terrain de golf et un petit nombre de chambres d’hôtel. Jusqu’à trois nouveaux hôtels pourraient être construits autour de la montagne au cours des années à venir.

En entrevue avec La Tribune lundi, M. Bélanger a révélé que de 300 à 350 unités d’hébergement supplémentaires seront potentiellement ajoutées à la station Owl’s Head, qui ne compterait qu’une quarantaine de chambres actuellement.

Lire aussi: Fin de saison abrupte à Owl's Head

La vente d’Owl’s Head bientôt complétée

Les projets à Owl’s Head bien reçus à Potton

Selon le plan dévoilé par le président-directeur général de Destination Owl’s Head, un hôtel haut de gamme de quelque 150 chambres devrait être érigé en bordure du lac Memphrémagog. Un spa serait rattaché à celui-ci.

Un second hôtel ciblant la clientèle familiale verrait également le jour près des pistes de ski tandis qu’un troisième site d’hébergement à court terme serait créé à proximité du terrain de golf. « Près du golf, ce serait un centre de congrès », précise Gilles Bélanger.

Pour superviser le volet hébergement de leur projet, les nouveaux propriétaires d’Owl’s Head ont recruté Yannick Beaupertuis, grand patron de l’Estrimont suites et spa et président de Tourisme Memphrémagog. Il possède une feuille de route impressionnante dans le secteur de l’hôtellerie.

« Il a mené un projet d’hôtel à Dorval pour la chaîne Marriott et a travaillé pour Intrawest. C’est une acquisition importante pour notre développement », note Gilles Bélanger, en révélant que son groupe et lui-même ont des visées internationales.

Dès les prochains mois, la dizaine de chambres qui sont rattachées au chalet du centre de ski seront rénovées. Et on envisage en ajouter 40 à 50 de plus directement à cet endroit.

« On a l’intention de faire des choses très écoresponsables et de miser beaucoup sur le développement durable en ce qui concerne notre hébergement. Ce sera comme un Club Med 2.0 aménagé en pensant aux générations futures. »

M. Bélanger révèle par ailleurs qu’une nouvelle remontée mécanique sera normalement installée sur le flanc ouest de la montagne, lequel recèlerait un « beau potentiel ». On entend d’autre part tracer des pistes de ski de fond et offrir des promenades de traîneau tiré par des chiens sur le terrain de golf en hiver.

Au total, 200 millions $ seraient investis par Destination Owl’s Head pendant les prochaines années. Et il est question d’un investissement de 40 M$ dès 2018.

Compte tenu des projets sur la table, Destination Owl’s Head n’aura d’autre choix que de collaborer étroitement avec le Canton de Potton. « On va bien travailler avec cette municipalité. On veut que nos projets profitent au milieu. »

Gilles Bélanger

Équipe expérimentée

Pour se charger de l’école de ski, du terrain de golf et de la billetterie, on a recruté Étienne Meunier. Il occupait encore récemment le poste de directeur de l’école de glisse de la station Mont Orford.

Parmi ceux qui se joignent à l’équipe d’Owl’s Head, on retrouve aussi Nicolas Taillefer, qui est bien connu dans la région pour son travail à titre d’organisateur d’événements sportifs.

Lundi, Gilles Bélanger a rencontré les employés de la montagne. « J’ai voulu leur faire part des grandes orientations de Destination Owl’s Head, des investissements et travaux à venir à court terme ainsi que de l’importance qu’ils auront dans le développement de notre nouvelle signature. L’expérience client sera au cœur de notre offre, ce sera notre ADN », explique-t-il.

Fin de saison abrupte

La saison de ski s’est terminée abruptement à la station Owl’s Head. La direction a annoncé l’arrêt des remonte-pentes dimanche.

La saison 2017-2018 s’est terminée après avoir eu des « ennuis de nature électrique samedi avec une des remontés et sans être en mesure de garantir un service hors pair à la clientèle », affirme-t-on sur Facebook. « Nous avons jugé plus sage de terminer nos opérations pour la saison actuelle. Ceci nous permettra, entre autres, d’entreprendre sans tarder les travaux en vue de la prochaine saison. »

La station avait aussi connu des problèmes du genre vendredi. À Owl’s Head, station récréotouristique récemment devenue la propriété d’un groupe dirigé par l’homme d’affaires Gilles Bélanger, on dit avoir hâte au début de la prochaine saison, alors qu’une nouvelle ère commence pour l’entreprise fondée il y a plus de 50 ans par la famille Korman. À Orford, la station est fermée jusqu’au 12 avril pour une autre fin de semaine de ski si la météo le permet, annonce-t-on. - Claude Plante