Après une semaine sans nouveau cas déclaré, voilà que trois Sherbrookois ont été déclarés positifs au coronavirus au cours des 24 dernières heures.
Après une semaine sans nouveau cas déclaré, voilà que trois Sherbrookois ont été déclarés positifs au coronavirus au cours des 24 dernières heures.

Trois nouveaux cas après une semaine d’accalmie

Après une semaine sans nouveau cas déclaré, voilà que trois Sherbrookois ont été déclarés positifs au coronavirus au cours des 24 dernières heures. Le bilan des personnes infectées par le coronavirus s’élève donc à 941 Estriens actuellement.

De son côté, la ville de Sherbrooke franchit la barre des 300 citoyens infectés depuis le début de la pandémie, mais il faut noter que 283 de ces 303 Sherbrookois sont maintenant considérés comme rétablis.

À LIRE AUSSI: COVID-19: 10 nouveaux décès au Québec

Seulement 17 cas confirmés sont toujours infectés en Estrie

Une deuxième vague pourrait signifier un reconfinement par région [VIDÉO]

Le Dr Arruda hésite à rendre le port du masque obligatoire

Il y a maintenant 899 Estriens considérés rétablis de la COVID-19, sur un total de 941 personnes infectées. Il faut également soustraire de ce nombre les 25 personnes décédées. Il reste donc maintenant 17 personnes toujours malades sur le territoire sociosanitaire de l’Estrie.

Le CIUSSS de l’Estrie-CHUS a effectué 1951 tests de dépistage de COVID-19 en Estrie du 1er au 7 juin inclusivement.

La situation des hôpitaux sherbrookois, qui sont désignés au Québec comme des centres de soins pour la COVID-19, demeure plus qu’enviable. En effet, les soins intensifs consacrés à la COVID-19 sont presque vides depuis plusieurs semaines, et les lits d’hospitalisation se vident aussi peu à peu : jeudi midi, il ne restait plus qu’un seul malade de la COVID-19 étendu sur un lit de l’Hôtel-Dieu.

Il s’agit d’un signe que les patients se rétablissent peu à peu, car le nombre de décès demeure inchangé à 25 personnes en Estrie depuis le 24 avril.

L’Estrie demeure la neuvième région la plus touchée par la COVID-19 au prorata de sa population. Pendant quelques semaines en mars, la région se trouvait en deuxième place, juste derrière Montréal.

Rappelons que, mardi, le CIUSSS de l’Estrie-CHUS a décidé de recommander « plus que jamais » à ses usagers, aux proches aidants et aux accompagnateurs de porter un couvre-visage ou un masque de procédure lors de ses visites dans ses installations, que ce soit à l’hôpital, dans un CHSLD ou dans un CLSC par exemple.

« Les gens comprennent de mieux en mieux la logique de porter un couvre-visage. Dans un hôpital, ce n’est pas possible de respecter la distance de deux mètres dans un corridor. Nos salles d’attente, nos salles de consultation sont plutôt petites aussi, même si nous avons fait des aménagements pour faciliter la distanciation physique », avait expliqué en entrevue le directeur de la Santé publique en Estrie, le Dr Alain Poirier.