Les travaux d'envergure actuellement en cours au centre-ville de Magog ont surpris plusieurs touristes dimanche et risquent de provoquer des déceptions encore tout l'été.

Travaux au centre-ville de Magog: des touristes pris de court

SHERBROOKE - « Avoir su, on ne serait pas venus. Mais que voulez-vous, c'est nécessaire », se désole Robert Bissonnette, à peine débarqué de sa motocyclette au centre-ville de Magog dimanche. L'homme originaire de Sorel et ses partenaires de route n'étaient pas les seuls à se buter aux travaux d'envergure qui suivent leur cours sur la rue principale de la ville.

« On est vraiment déçus, on voulait aller manger une crème glacée, mais il faut continuellement faire de grands détours. Ça ne fonctionne pas » partage Nicole, de Granby, après qu'elle et son conjoint aient finalement fait demi-tour. Eux aussi ont été pris de court par ces travaux dont ils ignoraient l'existence. 

À lire aussi: Les travaux au centre-ville de Magog causent des inconvénients à géométrie variable

Les esprits s’échauffent au centre-ville de Magog

Leur promenade du dimanche devra se poursuivre ailleurs.  « On ne vient pas souvent et on ne pense pas revenir cet été, si c'est pour se continuer comme ça toute la saison », termine-t-elle.

« On savait qu'il y avait des travaux, mais on ne pensait pas que ça serait aussi gros » s'exclame Pierre Desrosiers. Lui et sa compagne, Céline Hallé, amorcent leur deuxième saison de camping au Domaine parc Estrie, où ils se rendent tous les week-ends. 

« Ce n'est pas trop invitant, on venait souvent marcher ici, là ça va être moins tentant. C'est dommage pour les boutiques, on aime beaucoup les visiter » dit-il.

Robert Lavallée demeure dans les environs ; il était bien au fait que l'accès était devenu aussi difficile dans les derniers jours. Dimanche, il profitait tout de même du beau temps dans les parages, mais il avoue avoir détourné ses plans cette semaine : « On est trois couples d'amis qui mangent au restaurant tous les jeudis soir. On essaie d'encourager les établissements locaux, mais avec les travaux, ça s'en vient un peu plus difficile. Cette semaine, on est quand même restés à Magog, mais on est allés ailleurs qu'au centre-ville. »

Autre désagrément : « Il faut vraiment regarder où on marche ! » lance Claudette Gagné, tentant de se déplacer prudemment dans les passages piétonniers inégaux et recouverts de gravier. « Mais l'année prochaine, ça va être beau ! » se console-t-elle.

Plusieurs, comme Catherine Allart, sont toutefois en paix avec ce chantier. « C'est des choses qui doivent se faire et je vois qu'ils essaient d'arranger les choses pour les passants. Je crois que les gens viennent quand même. Ça ne me dérange pas, mais c'est certain qu'avoir un commerce, je serais un peu inquiète. »

Rappelons que les travaux du centre-ville de Magog visent à faire la réfection complète des infrastructures souterraines et des aménagements de surface d'une portion de la rue Principale Ouest, à enfouir des réseaux électriques et de télécommunications, à déplacer une conduite de gaz, à faire la réfection du passage piétonnier vers le Bras-de-rivière et de la rue de la Grosse-Pomme et à remplacer le mur de soutènement sur la rue Merry.

Selon la Ville de Magog, la première phase de travaux devrait se terminer à la fin de l'année 2019, au moment où la rue Principale devrait être rouverte à la circulation. Des interventions ponctuelles surviendront l'année suivante et on prévoit que l'ensemble des travaux sera terminé avant l'été 2020.