Le préfet et maire d’Asbestos Hugues Grimard (à gauche) s’est entretenu avec le ministre Martin Coiteaux, accompagné du préfet et maire de Stoke Luc Cayer et de la députée de Richmond Karine Vallières.

Tournée du ministre Coiteux : Priorité à la 257 et à la SQ

La relocalisation du poste de la Sûreté du Québec de Richmond à Windsor et la réfection de la route 257 entre St-Adrien et Ham-Sud font partie des dossiers auxquels le gouvernement du Québec doit s’attaquer de façon prioritaire, ont indiqué au ministre des Affaires municipales Martin Coiteux les élus et les acteurs socioéconomiques des MRC du Val Saint-François et des Sources, lors d’une rencontre tenue vendredi, à Saint-Camille.

Au deuxième et dernier jour de sa tournée en Estrie, le ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire et ministre de la Sécurité publique a échangé pendant plus de deux heures avec une soixantaine d’intervenants du milieu réunis dans l’église de Saint-Camille.

Au sujet du déménagement du poste de la SQ, le ministre Coiteux s’est montré optimiste quant à la réalisation prochaine du dossier. Il dit avoir pris connaissance de la résolution adoptée en ce sens par la MRC du Val-Saint-François et de l’acceptation de la direction de la Sûreté du Québec à l’idée d’installer son nouveau poste dans le secteur du nouveau parc industriel de Windsor.

« Écoutez, comme vous le savez, il y a un budget qui s’en vient autour du mois de mars. Chaque année, il y a un plan québécois des infrastructures qui est déposé en même temps. On va donc travailler pour faire cheminer ce dossier pour qu’il soit intégré le plus rapidement possible dans le PI », a déclaré le ministre lors d’un point de presse tenue au terme de la rencontre.

Pour ce qui est de la réfection de la route 257, qui donne accès au parc régional du Mont-Ham, M. Coiteux dit en avoir entendu parler bien avant son arrivée à Saint-Camille par la députée de Richmond, Karine Vallières, et qu’il s’agit, là aussi, d’un enjeu auquel son gouvernement doit porter une attention dans le cadre de la nouvelle stratégie d’occupation du territoire.

« Effectivement, cela fait partie des enjeux que l’on considère comme prioritaires. a indiqué Mme Vallières. Ça fait deux ou trois ans que les maires de la MRC des Sources se sont donné cette priorité. Quand on parle de flexibilité des programmes, quel bel exemple que l’on pourrait donner comme message si on pouvait trouver une solution pour la 257 », a-t-elle poursuivi.

« C’est en lien avec le développement touristique et c’est une des priorités de la région, alors on va regarder ça sous l’angle des grandes priorités de la région. C’est certain que c’est un dossier important », a pour sa part renchéri le ministre Coiteux, en s’engagent à faire part de ce dossier aux différents ministères concernés.

Présents à cette rencontre, les préfets des deux MRC concernées, Hugues Grimard (des Sources) et Luc Cayer (du Val-Saint-François) ont tous les deux vanté la nouvelle Stratégie d’occupation du territoire qui doit s’échelonner au cours des cinq prochaines années, soit de 2018 à 2022.

« On sent vraiment que la machine gouvernementale est en train de s’adapter aux besoins des territoires et que les fonctionnaires, les directions régionales sont au service des municipalités. C’est un pas important au niveau municipal », a déclaré M. Grimard, qui est aussi maire d’Asbestos.

« Sans qualifier cette rencontre d’historique, il faut quand même dire les justes choses, a pour sa part ajouté Luc Cayer, maire de Stoke : cette nouvelle forme de partenariat  va nous aider à faire en sorte que le gouvernement puisse se rapprocher des citoyens et, par ricochet, répondre aux besoins des citoyens.  La nouvelle façon de fonctionner du gouvernement va nous aider énormément. »