Mercredi, le taux d'occupation à l'urgence de Magog se situait à près de 300 pour cent.

Taux d'occupation de 285 % à Magog: Une journée « particulière », admet le CIUSSS

MAGOG - La directrice adjointe des services généraux au CIUSSS de l'Estrie-CHUS, Chantal Gariépy, reconnaît sans difficulté que la journée de mercredi a été excessivement occupée à l'urgence du centre de santé de Magog.

« Mercredi, le taux d'occupation à l'urgence de Magog était déjà élevé tôt en matinée, confie Mme Gariépy. Et, un peu avant 15 h, on était à un taux de 285 % sur place. Ça a été une journée particulière comme il peut s'en produire des fois. Mais soyez assuré qu'on gère ce type de situation de façon serrée. On fait le point aux demi-heures ou aux heures pour rester efficace. »

Lire aussi: Le comité de vigie en appelle au premier ministre

Pour améliorer la prestation de services à l'urgence de Magog, deux lits supplémentaires ont été rendus accessibles en après-midi mercredi. Ce type de mesure est évidemment salutaire, mais ne s'improvise pas. « Il faut s'assurer d'avoir le personnel requis. Ça demande de la préparation », note la directrice adjointe des services généraux du CIUSSS, en vantant le dévouement du personnel de cette organisation.

Chantal Gariépy n'a pas d'explication toute faite lorsqu'on l'invite à expliquer ce qui a causé le débordement survenu en sol magogois. Elle note cependant que la « saison » de la grippe est amorcée et que les températures excessivement froides des dernières semaines ont pu engendrer leur lot de problèmes cardiaques et pulmonaires.

En terminant, elle note que 83 % des gens de la MRC de Memphrémagog ont un médecin de famille alors que la cible est de 85. « Il faut toujours privilégier une visite dans une clinique plutôt que d'aller à l'urgence quand c'est possible. »