Daniel Audet, le chef propriétaire de La Ruée vers Gould, Isabelle Mandalian, administratrice et porte-parole, et Sylvain Ross, joueur de cornemuse officiel, sont tous trois impliqués dans le Sentier des Écossais et le Centre culturel Oscar-Dhu, de Gould, où se tient le Week-end des traditions écossaises. Ils posent sur la photo devant l’ancien hôtel de ville, ou « town hall » du temps où Lingwick, secteur Gould, était habité majoritairement par des Écossais.

Sur les traces de Donald Morrison

Dans le cadre du 125e anniversaire du décès du héros légendaire de la région de Mégantic Donald Morrison, que le Sentier des Écossais célèbre tout l’été, à Gould, Stornoway et Milan, sera présenté le Week-end des traditions écossaises toute la fin de semaine.

Le Centre culturel Oscar-Dhu, à Gould, du nom du poète national de l’Écosse qui a immortalisé l’histoire de Donald Morrison, se fait l’organisateur de ce week-end majeur dans l’animation de l’été. Isabelle Mandalian, administratrice du centre et porte-parole bénévole, comme son président Daniel Audet, de La Ruée vers Gould, et Sylvain Ross, joueur de cornemuse officiel du groupe, s’enflamment tous les trois juste à en parler, le thème et la cause des origines écossaises de la région leur tenant beaucoup à cœur.

« Donald Morrison est né ici, à Gould, dans le rang de la Montagne-Rouge, du temps où il y avait une église presbytérienne, deux hôtels et deux magasins généraux, et que la route 108 ne passait pas, comme aujourd’hui, au cœur du village de Gould. La police qui traquait notre légendaire Écossais avait fait son quartier général ici! », raconte celle qui a fait beaucoup de recherches sur l’histoire de Donald Morrison.

« Tous les Écossais des villages des alentours ont aidé Morrison dans sa cavale, toutes les communautés l’ont appuyé et défendu, et même des Canadiens français du temps l’ont caché et supporté, que ce soit à Gould, Milan, Stornoway et même Mégantic, qui ne s’appelait pas encore Lac-Mégantic. »

Isabelle Mandalian (du nom de famille de son grand-père arménien) s’empresse d’inviter toute la région à se joindre aux festivités de ce week-end écossais, car la culture écossaise se révèle très proche de la culture québécoise, riche des prestations de violoneux, des quadrilles et chansons à répondre.

« Le samedi 3 août, c’est la grosse activité de ce week-end. On commence en mangeant à l’écossaise au brunch à La Ruée vers Gould, et on assiste à la visite historique Les Écossais de Gould, présentée par Daniel Audet, de La Ruée vers Gould, et moi-même, où nous ferons le tour des lieux patrimoniaux de Gould. Puis le guide Marcel Langlois fera découvrir le pont couvert McVetty-McKenzie, un joyau d’ingénierie, le plus long pont couvert de l’Estrie, par des anecdotes et son histoire. Plus tard à la fin de la journée, on dégustera des bières, la « Oscar-Dhu » fabriquée à Cookshire-Eaton par la micro-brasserie des 11 Comtés, ou la bière « Morrison », de la micro-brasserie La Gare’Nison, de Lac-Mégantic, avec des scotchs où on apprendra aussi les règles du mariage scotch-bières. »

« Des ateliers, en après-midi, aborderont des sujets variés : le foulage de la laine et les chansons traditionnelles qui accompagnent ce travail, la fabrication de scones, galette typiquement écossaise, ou encore un atelier sur les chansons, airs de violon et poèmes des cowboys canadiens et américains. Une conférence de Margaret Bennett portera sur les histoires, photos et enregistrements de pionniers écossais au Québec et leur mode de vie en Écosse, à l’origine. Mais le clou de la soirée sera le spectacle « Old Time Songs » donné à l’église Chalmers, de Gould, par Margaret Bennett, une artiste d’Écosse, et Skip Gorman, des États-Unis, témoins des deux cultures qui étaient celles de Donald Morrison. »

Toutes les activités sont accessibles, à prix populaires. Infos : www.sentierdesecossais.ca