Un produit de réfrigération employé à l’actuel aréna de Magog ne pourra plus être utilisé à partir de 2020.

Subvention refusée: Magog tient à son projet d'aréna

Les principaux responsables du projet de construction d’un nouvel aréna, à Magog, demeurent confiants que leurs efforts porteront fruit malgré le refus du gouvernement provincial d’accorder la subvention qui était réclamée par la Ville de Magog pour aller de l’avant.

Président de la Commission des sports et de la vie communautaire de la Ville de Magog, Samuel Côté laisse entendre qu’il n’a pas été ébranlé outre mesure lorsqu’il a appris que Québec n’avait pas accordé d’argent à sa municipalité pour son projet de complexe sportif à deux patinoires. La municipalité espérait obtenir 7,5 millions $.

Lire aussi: Magog aura son aréna à deux glaces à la Ruche

« Moi, je reste très confiant qu’on aura nos deux glaces dans les prochaines années. On est encore capables de faire ça pour la fin de l’année 2020 et peut-être avec un meilleur soutien financier de la part des gouvernements », affirme-t-il.

M. Côté note ainsi qu’un nouveau programme de subventions fédéral-provincial est en voie d’être mis en place. Il permettra la concrétisation d’une multitude de projets d’infrastructures au sein de communautés québécoises durant les années à venir.

« La nouvelle enveloppe qui sera disponible grâce à ce nouveau programme sera beaucoup plus importante que celle qu’avait annoncée le gouvernement du Québec il y a quelques mois. Nos chances d’en recevoir une partie sont bonnes, surtout qu’on est vraiment prêts et qu’on a un projet très intéressant », soutient Samuel Côté.

Président du comité créé pour mener à bien le projet, l’ex-conseiller municipal Jean-Guy Gingras affiche également de la confiance. « Notre proposition rencontrait déjà tous les critères du programme du provincial. Mais il manquait simplement de fonds pour le financer à Québec. On pense que la prochaine fois on aura plus de chances et qu’on sera sur le dessus de la pile. En tout cas, je ne lâcherai pas le morceau », assure-t-il.

Minuit moins une

Considérant qu’une certaine incertitude persiste quant à l’avenir du projet, tout laisse croire que la Ville de Magog sera forcée de demander à Québec d’être compréhensif à son égard.

« Un produit de réfrigération employé à l’aréna de Magog ne pourra plus être utilisé à partir de 2020. Donc, normalement, il aurait fallu que le nouvel aréna soit construit avant la fin de 2019. Ça va nous obliger à déposer une demande pour avoir un délai supplémentaire », reconnaît Jean-Guy Gingras.

Samuel Côté affirme pour sa part que Magog ne sera pas la seule municipalité à réclamer une prolongation du délai initialement prévu. « Dans des cas semblables, c’est commun que des demandes d’extension soient acheminées. Je ne m’attends pas à ce que ça cause un problème », note-t-il.

M. Côté estime que la construction d’un nouveau complexe à deux patinoires est une nécessité à Magog.

Il rappelle à ce sujet que la municipalité « achète sans cesse des heures de glace, dans le secteur de Stanstead, et que les équipes de hockey magogoises effectuent régulièrement des compromis » parce que l’aréna actuel ne suffit pas à la demande.