La candidate du Bloc Québécois, Priscilla Corbeil, a fait face au feu roulant des questions, pendant 15 minutes, à la table Jeunes/Environnement, à l’occasion du « Speed dating » électoral organisé par un comité de participation citoyenne du Granit composé de nombreux partenaires. Sept jeunes plutôt allumés du Centre d’études collégiales de Lac-Mégantic, ayant atteint récemment l’âge de voter, et deux animatrices membres du comité organisateur, en faisaient partie.

Speed dating à suivre sur le web

Les temps changent et les campagnes électorales ne donnent plus lieu aux cabales du passé et les débats des candidats évoluent aussi, en fonction des réseaux sociaux.

Dans Mégantic-L’Érable, mardi soir, quatre des cinq candidats des principaux partis politiques fédéraux ont participé à un speed dating électoral, qui peut se traduire par « rencontre électorale express », calquée sur le principe des rencontres de célibataires!

Tenue en privé, l’activité était enregistrée pour être retransmise, signe des temps, sous forme de capsules sur YouTube, à partir de mercredi soir. Cinq thèmes étaient proposés dans cinq locaux différents où les quatre candidats « ont déambulé », dans une formule dite de « tables tournantes », pour répondre en 15 minutes aux questions de cinq tables où siégeaient des acteurs choisis de la communauté. Ayant obtenu les questions à l’avance, ils pouvaient se préparer à faire face aux enjeux concernant les jeunes et l’environnement, l’agriculture et la foresterie, les gens d’affaires, les aînés et les groupes communautaires.

Les prestations des candidats ont été inégales. Le candidat conservateur Luc Berthold a montré le plus d’assurance, ayant une meilleure connaissance des dossiers, puisqu’il a vécu les quatre dernières années dans l’opposition aux Communes. De plus, M. Berthold habite sa circonscription, comme la libérale Isabelle Grégoire, mais ce n’est pas le cas de la candidate du Bloc Québécois, Priscilla Corbeil, qui est de Québec.

Nicole Charette du Parti vert a semblé bien préparée et déterminée à faire valoir le credo principal de son parti, particulièrement à la table Jeunes/Environnement. Cette dernière voulait connaître la position de chaque candidat sur les mesures que leur parti s’engage à mettre de l’avant concrètement pour limiter et s’adapter aux changements climatiques. Le soutien aux communautés touchées par les catastrophes naturelles, de même que les mesures prioritaires pour limiter l’impact des changements sur les populations les plus vulnérables, faisaient également partie des questions.

La table des groupes communautaires avait pour principale question le logement social et les engagements des partis au sujet de cet enjeu sur le plan national, puis local. La table Agriculture/Foresterie s’attardait aux problèmes des producteurs agricoles et forestiers et à leur compensation dans le dossier de la voie de contournement ferroviaire du centre-ville de Lac-Mégantic. La table Gens d’affaires a questionné les candidats sur les mesures de leurs partis pour contrer la pénurie de main-d’œuvre dans Mégantic-L’Érable, particulièrement dévastatrice, et la connectivité au réseau internet en milieu rural. Enfin la table des Aînés abordait des questions relatives au maintien et l’amélioration du supplément du revenu garanti pour les plus démunis, et le logement social à accentuer pour les aînés.