Soeur Angèle

Solidarité-Haïti en Estrie: Soeur Angèle invite à s'impliquer

« Essayons de donner un petit coup de pouce pour porter un petit sourire à des gens qui en ont besoin. L'implication c'est nécessaire et donner c'est nécessaire »

La célèbre Sœur Angèle était à Sherbrooke, mercredi, à l'invitation de l'organisme Solidarité-Haïti en Estrie dans le cadre de son activité de financement annuelle Rhum-Chocolat.

Membre de la communauté religieuse Notre-Dame-du-Bon-Conseil qui est impliquée en Haïti, Sœur Angèle rappelle que le peuple haïtien a été éprouvé par les catastrophes naturelles et les difficultés politiques.

« Lorsque des membres de l'organisme m'ont parlé de leur implication dans les campagnes pour que les familles puissent manger, je me dis que c'est important d'être solidaire à ça. Cet organisme a besoin d'argent pour partir des projets. Si tout le monde pouvait donner un coup de pouce il n'y aurait plus de pauvreté et de guerre. Ça prend pas grand-chose, mais il faut s'impliquer », estime Sœur Angèle.

Solidarité-Haïti en Estrie a multiplié les projets dans le secteur rural de Hinche sur le plateau central haïtien au cours des dernières années.

Misant sur les organismes locaux « Les femmes solides pour le développement de Juanaria » et l'organisation des citoyens contre la pauvreté, ils ont d'abord consolidé au fil des ans un projet de microcrédit de chèvres, de semences, de moringa et de commerce.

« Nous ne donnons pas pour donner. L'argent qui a été investi a généré des profits et les projets leur appartiennent afin qu'ils fonctionnent. Nous ne faisons pas de dons gratuits afin de ne pas créer de dépendance. L'argent est prêté et les profits réinvestis dans d'autres projets », assure le fondateur de l'organisme en Estrie, Jean Charron.

Les dons de la population sont réinvestis en quasi-totalité dans les projets en Haïti.

« Tout est bénévole et volontaire. L'argent donné par la population estrienne se retrouve en totalité dans nos projets », assure le président de l'organisme Denis Houle.

Deux membres de l'organisme Jean-Luc Dumont et Jeanne Fugère sont d'ailleurs allés constater de visu les projets dans lesquels l'organisme a investi. Ils ont assisté à l'inauguration de l'école Paul et Isabelle Côté qui a été financée par Solidarité Haïti en Estrie en mars dernier.

« Quand on parle d'Haïti, les gens ont l'impression que l'argent ne sert à rien. Nous avons constaté que celle versée par les donateurs pour les projets de Solidarité Haïti se rend directement sur le terrain. Ces gens sont reconnaissants pour ce que l'on fait », signale M. Dumont.

Et les projets ne manquent pas. Au cours des prochaines années, l'organisme souhaite terminer le moulin à manioc et construire un centre communautaire où un dispensaire, un centre d'alphabétisation et une bibliothèque seront érigés.

Pour plus d'informations sur les projets de Solidarité-Haïti en Estrie http://solidaritehaiti.org.