Alexandra Abraham, fondatrice du Camp des Perséides.

Soins palliatifs pour enfants: des appuis pour le Camp des Perséides

Les dirigeants du Camp des Perséides savent que des étapes cruciales restent à franchir avant que leur projet de maison de soins palliatifs pour enfants voie le jour dans la région. Néanmoins, ils peuvent déjà compter sur l’appui d’acteurs importants du milieu.

Fondatrice du Camp des Perséides, Alexandra Abraham se montre particulièrement heureuse d’avoir en main une lettre attestant du soutien de la présidente-directrice générale du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de l’Estrie - CHUS, Patricia Gauthier.

« La présente est pour vous signifier notre appui à l’ouverture d’une maison de soins palliatifs pédiatriques dans le Canton de Hatley. Pour parvenir à remplir notre mission, notre établissement a besoin de la contribution de l’ensemble des acteurs du réseau de la santé et des services sociaux », écrit notamment Mme Gauthier dans la lettre acheminée à Mme Abraham.

La grande patronne du CIUSSS ajoute que les « maisons de soins palliatifs s’inscrivent en totale complémentarité avec nos services à la population et nous ne pouvons que nous réjouir face à l’éventualité d’une ouverture prochaine » de ce type d’établissement.

Et ce n’est pas tout, car Patricia Gauthier renchérit en affirmant que le CIUSSS sera « tout disposé et fier de travailler de concert avec la maison de soins palliatifs pour assurer le bien-être des enfants en fin de vie ainsi que celui de leur famille et de leurs proches qui les accompagneront dans cette ultime étape ».

Le MSSS demande des précisions

Alexandra Abraham peut également compter sur l’appui du Canton de Hatley, la municipalité qui accueillerait le Camp des Perséides. Cet appui lui a été signifié par écrit l’an dernier.

« Avoir une maison de soins palliatifs est essentiel pour la région. Plusieurs enfants et leurs familles pourront en bénéficier. Qui plus est, de nombreux professionnels auront besoin d’avoir un centre avec des ressources appropriées », soutient le maire de Canton de Hatley, Martin Primeau.

Mme Abraham a aussi eu des contacts avec des représentants du ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec. Cependant, les discussions avec le Ministère, un éventuel organisme subventionnaire, n’ont pas encore abouti.

Porte-parole du ministère de la Santé et des Services sociaux, Marie-Claude Lacasse révèle que Québec souhaite avoir des précisions concernant le projet soumis par le Camp des Perséides. « On a reçu leur proposition le printemps dernier. On a besoin d’en savoir plus pour bien analyser le dossier », révèle-t-elle.

Présentement, on compterait uniquement deux maisons de soins palliatifs pour enfants au Québec. Alexandra Abraham aimerait que la troisième soit créée en Estrie. Le bâtiment que son organisation désire construire, au coût de plus de quatre millions $, compterait 13 chambres.

Le Camp des Perséides a déniché un terrain, situé aux portes du village de North Hatley, qui est jugé parfait pour la construction du bâtiment espéré. En attendant son achat, l’organisme a commencé à recueillir des fonds. Son objectif est d’amasser 300 000 $ auprès de divers donateurs.