Sirop : le printemps tardif n’a pas nui à la production

Les 7400 entreprises acéricoles du Québec ont produit plus de 159 millions de livres de sirop d'érable cette année, un rendement que les producteurs de la province qualifient d'excellent.

Les Producteurs et productrices acéricoles du Québec rappellent que la saison 2018 avait été faible et marquée par un rendement très variable d'une région à l'autre.

Or, ce printemps, malgré le fait que la production a débuté tard, les acériculteurs de la province ont produit 41 millions de livres de sirop d'érable de plus que l'an dernier.

En Estrie, le rendement se situe au-dessus de la moyenne provinciale, avec 3,45 livres de sirop par entaille comparativement à un taux de 3,43 pour l’ensemble des acériculteurs du Québec.

La région a produit le printemps dernier les 26 906 525 livres de sirop des 159 412 192 livres de la province.

Les 815 entreprises en production s’abreuvaient  auprès de 7 803 762 entailles. On compte au Québec 6508 érablières, pour 46 439 525 entailles.

72 % du sirop de la planète

Le Québec produit 72 pour cent du sirop d'érable de la planète, rappelle le regroupement, qui dit viser des ventes de l'ordre de 185 millions de livres dans un horizon de cinq ans.

«Grâce aux différentes stratégies de mise en marché, d'innovation et de promotion, le sirop d'érable d'ici est actuellement exporté et apprécié pour sa qualité, dans une soixantaine de pays», indique l'organisation par communiqué.

Elle souligne par ailleurs que 14 millions $ ont été investis, depuis 14 ans, pour financer plus de 100 projets de recherche et approfondir les connaissances sur l'érable.