Seulement 17 cas confirmés sont toujours infectés en Estrie

Mélanie Noël
Mélanie Noël
La Tribune
La Presse canadienne
Aucun nouveau cas confirmé depuis le 6 juin. Aucun décès depuis le 24 avril. Aucun patient au soins intensifs. Un nombre stable de trois hospitalisations. 17 cas toujours infectés dans la région. C’est ce que démontre l’état de la situation de la COVID-19 en Estrie dévoilé mercredi par le CIUSSS de l’Estrie CHUS.

Depuis le début de la pandémie, on décompte 938 cas confirmés en Estrie et on compte maintenant 896 personnes rétablies, ce qui laisse donc 17 personnes toujours infectées considérant que les 25 décès enregistrés.

À LIRE AUSSI: Plus que trois patients hospitalisés et aucun nouveau malade

Sherbrooke demeure la ville la plus touchée de l’Estrie avec 299 personnes infectées, suivie du secteur de la Haute-Yamaska (incluant Bromont) avec 221 cas.

Depuis le début de la pandémie, le CIUSSS de l’Estrie-CHUS a effectué 21 398 tests (dont 305 au cours des 24 dernières heures), ce qui signifie un pourcentage de cas confirmés de 3,7 %.

27 décès s'ajoutent

Vingt-cinq autres vies ont été fauchées par le coronavirus au Québec au cours des 24 dernières heures, a-t-on annoncé mercredi.
À ces pertes de vies s'ajoutent 27 décès survenus avant le 2 juin, ce qui mène à un total de 5081 morts.
Cent cinquante-six nouveaux cas ont été détectés, ce qui gonfle le nombre total de personnes infectées à 53 341.
Quarante-sept personnes de moins étaient hospitalisées, soit 914. Le nombre de personnes aux soins intensifs était inchangé à 117.
Le nombre de nouvelles infections était en chute pour une troisième journée consécutive à Montréal, à 61, pour un total de 26 412. On comptait 5636 cas à Laval et 7426 en Montérégie.
La situation était stable partout ailleurs dans la province.
Les autres développements de la journée
Le leader parlementaire du gouvernement Trudeau a appelé les partis d'opposition à mettre la partisanerie de côté pour adopter un projet de loi qui vient modifier la Prestation canadienne d'urgence.
Une technologie de surveillance à distance basée sur l'intelligence artificielle mise au point par une professeure de l'Université McGill pourrait freiner la propagation du coronavirus dans les murs des centres de soins de longue durée pour les aînés.
De nombreux ménages se retrouveront vraisemblablement à la rue le 1er juillet si Québec ne met pas en place des «mesures d'urgence» pour leur venir en aide, préviennent différents groupes désireux de «sonner l'alarme». Le Regroupement des comités logements et associations de locataires du Québec (RCLALQ) et le Collectif pour un Québec sans pauvreté constatent que les conséquences négatives de la crise du logement sont amplifiées en raison de la pandémie.
Espace pour la vie annonce la réouverture du Jardin botanique de Montréal à compter du 15 juin prochain. Les jardins extérieurs (et non les serres) seront à nouveau ouverts au public après une fermeture de treize semaines imposée par la situation liée à la crise de la COVID-19.