Malgré la mise en vente de bâtisses qui hébergent les bureaux de l’entreprise sur la rue Saint-Janvier au cœur de la municipalité de Weedon, l’espoir de voir se concrétiser le projet de serre de production de cannabis médicinal de 200 millions $ de l’entreprise MYM Neutraceuticals n’est pas mort.
Malgré la mise en vente de bâtisses qui hébergent les bureaux de l’entreprise sur la rue Saint-Janvier au cœur de la municipalité de Weedon, l’espoir de voir se concrétiser le projet de serre de production de cannabis médicinal de 200 millions $ de l’entreprise MYM Neutraceuticals n’est pas mort.

Serres de cannabis: Weedon espère encore

L’espoir de voir se concrétiser le projet de serre de production de cannabis médicinal de 200 millions $ de l’entreprise MYM Neutraceuticals n’est pas mort à Weedon.

Malgré la mise en vente de bâtisses qui hébergent les bureaux de l’entreprise sur la rue Saint-Janvier au cœur de la municipalité, puis le chantier de construction de serres sur le rang 2 qui est en suspens depuis plus d’une année, le maire de Weedon Richard Tanguay n’a pas jeté la serviette.

À LIRE AUSSI: Projet de serres de cannabis médicinal : Weedon interpelle Ottawa

Des promesses dures à tenir pour MYM

L’entreprise MYM Neutraceuticals avait choisi Weedon en 2017 pour en faire la capitale du cannabis canadien et s’engageait à y investir près de 200 M$ pour y construire des serres, un hôtel, un centre de recherche et même un musée.

« Je continue d’avoir certains contacts avec l’entreprise. Personne ne nous a affirmé que le projet était abandonné. Ils nous disent qu’ils continuent d’avoir des échanges avec Santé Canada. MYM Neutraceuticals demeure une entreprise privée. Nous ne pouvons pas avoir accès à toutes les informations que nous voulons. Ils ne sont pas tenus de nous dire pourquoi leurs édifices à bureaux ont été mis en vente », soutient le maire Tanguay.

L’été dernier, la municipalité de Weedon avait interpellé le gouvernement fédéral après avoir observé que 90 licences d’exploitation de serres de cannabis avaient été accordées en Ontario, contre seulement 13 au Québec.

Il rappelle que selon les règles établies par Santé Canada, les installations de production doivent être complétées à 100 pour cent avant qu’un permis de production soit donné.

« La règlementation de Santé Canada est mal faite, mais MYM a des installations complétées à Laval. Ils nous disent que lorsque les permis seront délivrés pour Laval et que la production commencera, ils vont ensuite poursuivre les travaux à Weedon. C’est l’espoir que nous gardons », signale Richard Tanguay.

Les bureaux de l’entreprise MYM au cœur de la municipalité de Weedon ont été mise en vente.

Le maire mentionne que MYM Neutraceuticals s’est aussi montré ouvert à accompagner Weedon pour développer la production industrielle de chanvre.

Pas de pertes monétaires

M. Tanguay rappelle que dans le pire des scénarios où le projet serait abandonné par MYM Neutraceuticals, la municipalité n’aura rien perdu sur le plan monétaire. Cette municipalité du Haut-Saint-François verrait cependant la perspective de création de 400 emplois s’envoler.

« Nous avons obtenu une compensation de plus de 50 000 $ pour le travail qui a été fait pour réserver le terrain. Ils nous ont aussi donné accès à une gravière qui peut servir aux besoins de la municipalité. Oui, il y aurait de la déception, mais la municipalité n’aurait rien perdu au bout du compte », signale Richard Tanguay.

Si au contraire la serre de production de cannabis était construite, la municipalité garde dans ses projets la possibilité de compléter l’asphaltage du rang 2. Le maire assure toutefois qu’aucune somme n’a été dépensée à ce sujet.

Annoncé en grande pompe en 2017, le projet de Weedon prévoit la construction de 15 serres qui doivent atteindre une superficie totale de 1,5 million de pieds carrés.

Selon l’entreprise, les installations devaient produire plus de 150 000 kg de cannabis à des fins médicales pour des revenus annuels estimés à 750 M$.

La serre modèle de 30 000 pieds carrés n’est toujours pas terminée et le chantier est inactif depuis maintenant une année.

En juin 2018, 3 millions $ avaient été investis dans le projet de Weedon, notamment 660 000 $ pour l’achat du terrain de 329 acres où les serres devaient être construits d’ici 2020 et 550 000 $ pour l’achat de deux bâtiments. Ces bureaux sont maintenant à vendre.

La valeur boursière de l’action de MYM Neutraceuticals a dégringolé au cours des deux dernières années. Selon le Canadian Securities Exchange, l’action de l’entreprise est passée d’un sommet de 4,75 $ en décembre 2017 à 0,11 $ à la fermeture des marchés vendredi dernier.

MYM Neutraceuticals n’a pas retourné l’appel de La Tribune. Le projet de serre à Weedon apparaît encore sur le site web de l’entreprise.